Mercredi, 16 Janvier 2019
Dernières nouvelles
Principale » Première étape vers l'autorisation du cannabis thérapeutique en France

Première étape vers l'autorisation du cannabis thérapeutique en France

14 Décembre 2018

Un comité d'experts créé par l'Agence française de sécurité du médicament (ANSM) juge "pertinent d'autoriser l'usage du cannabis à visée thérapeutique" dans certains cas précis et pour un certain type de patients.

Le cannabis prescrit sur ordonnance pourrait devenir une réalité en France.

Le cannabis servirait à soulager des douleurs "réfractaires aux thérapies accessibles", pour le traitement de certaines formes d'épilepsie sévères, pour des patients soignés pour un cancer ou dans le cadre de soins palliatifs, plaident les experts dans un avis rendu public jeudi.

Le cannabis thérapeutique, qui vient d'obtenir un premier feu vert de la part du comité scientifique mis en place par l'Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM), permet de soulager des patients en souffrance, notamment pour la sclérose en plaques. Le cannabis médical ne pourra être utilisé en première intention mais seulement en complément d'autres traitements, car les études sont trop lacunaires. Il ajoute qu'il "souhaite, pour que l'ensemble de ces propositions soient appliquées, qu'une évolution de la législation soit mise en œuvre", tout en considérant, néanmoins, que les risques pour la santé existent. L'ANSM décidera dans les prochains jours des suites à donner à ces travaux.

"Utiliser l'atmosphère d'Anfield pour passer" — Klopp (Liverpool)
Je ne crois pas que cela change grand-chose. "C'est un tout autre match demain, un peu comme une finale pour nous". Je sais que ce sera intense, nous essaierons de maintenir cette intensité le plus longtemps possible.

En france, un seul médicament à base de cannabis, le Sativex, a obtenu son autorisation de mise sur le marché (AMM) en 2014 pour les raideurs et contractions musculaires ("spasticité") de la sclérose en plaques.

Le THC synthétique (dronabinol) est déjà commercialisé sous le nom de Marinol en France, mais sa prescription est soumise à une autorisation temporaire d'utilisation (ATU) nominative. D'autres voies d'administration vont être étudiées, comme les sprays, l'inhalation, les gélules, les gouttes, les suppositoires, les huiles, la voie sublinguale ou encore les patchs. Les patients français qui sont soulagés par le cannabis thérapeutique sont jusqu'à présent contraints de se fournir sur le marché illégal, sans garantie sur la qualité des produits, ou d'aller dans des pays où le cannabis médical est autorisé comme la Suisse.

Plusieurs pays autorisent le cannabis thérapeutique, comme les Pays-Bas, l'Allemagne, l'Espagne, Israël, la Suisse, la Norvège, la Turquie ou encore le Canada.

Première étape vers l'autorisation du cannabis thérapeutique en France