Jeudi, 13 Décembre 2018
Dernières nouvelles
Principale » La délicate béatification des martyrs d'Algérie — Tibéhirine

La délicate béatification des martyrs d'Algérie — Tibéhirine

08 Décembre 2018

L'Eglise catholique a béatifié samedi en Algérie 19 religieux et religieuses catholiques, assassinés pendant la guerre civile, dont les sept "moines de Tibéhirine", première béatification organisée dans un pays musulman.

Des milliers de pèlerins venus des quatre coins du pays, de même que des familles, des amis sont venus assister à la grande messe de célébration des "Bienheureux" animé par l'envoyé spécial du Pape François, le cardinal Angelo Becciu, sur l'esplanade de la chapelle Notre-Dame de Santa-Cruz qui surplombe Oran et son port. Un important dispositif sécuritaire est déployé autour de la ville ou la minorité chrétienne est souvent la cible des musulmans radicalisés.

Les applaudissements se sont ensuite mêlés aux youyous.

Dans un message lu à la cérémonie par Mgr Becciu, le Pape François a souhaité que "cette célébration aide à panser les blessures du passé et crée une dynamique nouvelle de la rencontre et du vivre ensemble à la suite de nos bienheureux".

InternationalIl fait partie des 19 martyrs qui furent tués au début des années nonantes en Algérie. Certains d'entre eux avaient même la nationalité algérienne.

Les dix-neuf religieux ont été violemment assassinés en Algérie, entre le 8 mai 1994 et le 1er août 1996, lors de sept agressions différentes au cœur de la "décennie noire" où le pouvoir central luttait contre de multiples réseaux islamistes. Dans son dernier livre, Les Martyrs de Tibhirine - L'histoire d'un drame politico-religieux (éditions Salvator), elle ne raconte pas seulement le martyre des sept moines assassinés en 1996.

Leur destin tragique a inspiré le film du réalisateur français Xavier Beauvois, "Des Hommes et des Dieux", récompensé au Festival de Cannes, qui les a fait connaître.

Le Téléthon obligé de quitter la place de la Concorde — "Gilets jaunes"
Comme chaque année, des dizaines d'animations sportives, musicales et festives sont prévues dans chaque département pour récolter des dons .

Tous refusèrent, malgré les risques croissants, de quitter l'Algérie et sa population, avec qui ils se disaient profondément liés.

D'où la volonté de l'Eglise catholique que leur béatification ait lieu en Algérie, selon Mgr Paul Desfarges.

C'est la première cérémonie de béatification à se dérouler dans un pays musulman, a rappelé à Rome le Père Thomas Georgeon, postulateur de leur cause.

La mosquée d'Oran, ce samedi matin, s'est également associée à la célébration.

"Cet événement, nous musulmans, nous y associons avec beaucoup de joie", a dit un imam, Mostapha Jaber, à la Grande Mosquée. "Ces martyrs chrétiens tués pendant cette tragédie nationale étaient des hommes de paix, des hommes de bonne foi, des hommes qui avaient un mission bien déterminée, celle de répandre la paix".

"Ces gens ont passé leur vie au milieu de gens du pays, à leur donner ce qu'ils pouvaient leur offrir", a expliqué à l'AFP le père Thierry Becker, curé d'Oran depuis 1962, année de l'indépendance de l'Algérie et ancien adjoint de Mgr Claverie. Leur béatification "montre qu'une vie partagée avec ceux d'une autre religion, c'est chrétien".

La délicate béatification des martyrs d'Algérie — Tibéhirine