Mercredi, 12 Décembre 2018
Dernières nouvelles
Principale » Les inégalités se creusent — Démographie médicale

Les inégalités se creusent — Démographie médicale

07 Décembre 2018

Le nouveau rapport, publié mardi, pointe encore une baisse du nombre de généralistes et un creusement des inégalités territoriales. Autre évolution de la profession: la part de médecins salariés. Depuis 2010, on enregistre 10 % de médecins en moins. Selon le Conseil National de l'Ordre des Médecins, depuis 2010 la France a perdu 7 % de ses généralistes et d'après les projections de son atlas démographique, cette baisse des effectifs va aller en s'accentuant, du fait notamment du vieillissement de ce corps médical et de la difficulté de trouver des successeurs suite aux départs à la retraite. Si ses nombreux enseignements ne témoignent pas d'une santé de fer, l'espoir subsiste. Ils ne sont plus que 87 801, soit un recul de 0,4 %.

Entre 2010 et 2018, l'ensemble des régions ont en revanche gagné des spécialistes médicaux, à l'exception de la région Centre Val de Loire.

Avec 24% d'omnipraticiens âgés de plus de 60 ans et seulement 21% en dessous de 40 ans, le renouvellement générationnel est incomplet.

Les médecins retraités qui continuent cependant à exercer sont aussi de plus en plus nombreux. 47 % d'entre eux le sont, au détriment de l'exercice libéral (42 %) ou mixte (11 %).

L'Atlas du CNOM montre en outre que les inégalités territoriales continuent de se creuser de manière inquiétante. Pire, la désertification médicale frappe souvent les populations les moins biens loties en général. De peu, moins 0,40%, mais il se cumule avec les baisses de densité déjà constatées dans les départements concernés, qui continuent de progresser.

Tweets homophobes: Kevin Hart abandonne la présentation des Oscars | Cérémonies
Il expliquait également avoir " changé " dans une autre publication publiée hier: " Les gars, j'ai presque 40 ans. Tout mon amour et ma reconnaissance à l'Académie. "Ce mec ressemblait à Hulk Hogan sur des talons aiguilles".

Autre phénomène inquiétant, les nouveaux médecins se répartissent encore et toujours au sein des mêmes départements que l'an passé (côte atlantique, pourtour méditerranéen, région Auvergne-Rhône-Alpes, Île-de-France, couloir de la Bretagne au Nord-Pas-de-Calais) et autour des métropoles qui abritent des grandes facultés de médecine.

Moins attirants, les départements de la "diagonale de l'intérieur" ont davantage recours aux médecins étrangers pour ralentir l'hémorragie.

A noter qu'au sein d'une même région, de fortes disparités apparaissent selon les départements et les communes.

Le Conseil national de l'Ordre a pris part au déploiement de la stratégie "Ma santé 2022 ", le 19 novembre, et " entend pleinement jouer son rôle lors des futures échéances de ce comité de pilotage ". En phase avec le plan de réforme du système de santé présenté le 18 septembre dernier par le Gouvernement, ce dispositif local devrait être opérationnel courant 2019.

Les inégalités se creusent — Démographie médicale