Jeudi, 21 Mars 2019
Dernières nouvelles
Principale » "Gilets jaunes": des lycées toujours bloqués, surtout à Marseille

"Gilets jaunes": des lycées toujours bloqués, surtout à Marseille

07 Décembre 2018

Louis Boyard, président du syndicat lycéen UNL, dépose, quant à lui, ce mardi après-midi à la préfecture de police de Paris, une déclaration de manifestation.

Perturbations, blocages: les rassemblements autour des lycées ont concerné une quarantaine d'établissements en banlieue parisienne, selon des sources concordantes. Au lycée polyvalent de Cachan, une voiture a été incendiée, a constaté un journaliste de l'AFP.

Par ailleurs, quelque 300 manifestants ont participé à une marche à Toulouse au cours de laquelle les forces de l'ordre ont essuyé des "tirs de projectiles", selon la même source. Neuf autre personnes l'ont été dans l'Essonne, notamment pour jets de projectiles à Bondoufle où une centaine de jeunes s'étaient réunis, et deux à Nogent-sur-Marne (Val-de-Marne), selon des sources proches du dossier.

À Marseille, 3.000 lycéens, selon la préfecture de police, sont partis de la faculté Saint-Charles à 11H00, vers le Vieux Port avant de revenir à leur point de départ, encadrés par plusieurs enseignants CGT, SUD-Solidaires et SNES. A Nice, la moitié des lycées ont été bloqués en tout début de matinée, selon le rectorat, avant qu'un millier de jeunes, dont certains avec un gilet jaune sur le dos, n'investissent les artères du centre ville. "On est arrivés, on a vu tout brûler, on était complètement impuissants, on ne pouvait pas intervenir", a témoigné Alexandre.

Priyanka Chopra : Divine dans son impressionnante robe de mariée
C'est ce qu'on appelle un mariage de stars ! Cependant, une absence est à noter: Meghan Markle , très amie avec Priyanka Chopra . Le couple qui avait organisé une cérémonie rituelle en Inde , s'est dit "oui" le 2 décembre à Jodphur, selon le Times of India.

Les lycéens contestataires et leurs représentants syndicaux appellent à l'abandon des réformes du lycée, du bac, de la voie professionnelle et de la loi ORE, introduite l'an dernier pour l'entrée à l'université et instituant la controversée plateforme Parcoursup.

Environ 1.200 lycéens ont manifesté mardi matin dans les rues de Dunkerque, dans le Nord, pour protester contre les réformes dans l'Éducation nationale, a indiqué la préfecture du Nord.

Les deux lignes de métro sont interrompues ainsi que les deux lignes de tramway et l'ensemble du réseau de bus, "suite à des actes de vandalisme et pour des raisons de sécurité". Ces arrestations de mardi s'ajoutent aux 10 de la veille (dont 4 mineurs de moins de 16 ans) et aux 16 du 1er décembre (8 mineurs et 8 majeurs), lors de la manifestation des Gilets Jaunes. Deux jeunes majeurs doivent aussi être déférés.

Le ministère de l'Education a comptabilisé lundi matin une grosse centaine de lycées perturbés à travers la France, avec des blocages complets ou partiels. Alors que des blocages et des manifestations de lycéens se poursuivent ce mercredi à Bordeaux, Grenoble, Montpellier ou Nantes, les facultés sont à leur tour gagnées par la vague de contestation des " gilets jaunes " avec la mobilisation d'étudiants opposés à l'augmentation des frais d'inscription pour les étudiants résidant hors de l'Espace économique européen.