Jeudi, 13 Décembre 2018
Dernières nouvelles
Principale » Un procureur turc veut arrêter 2 proches de "MBS"

Un procureur turc veut arrêter 2 proches de "MBS"

06 Décembre 2018

Bob Corker a martelé qu'il ne faut plus laisser quelqu'un comme Mohammed ben Salmane (MBS) de continuer en toute impunité.

Journaliste critique du pouvoir saoudien, M. Khashoggi vivait depuis 2017 aux Etats-Unis, où il collaborait pour le Washington Post.

Comme les sénateurs avant eux, les 435 élus de la Chambre des représentants vont d'abord être informés de la situation au Yémen, déchiré par un sanglant conflit entre le gouvernement, soutenu par l'Arabie saoudite, et la rébellion, appuyée par l'Iran, a annoncé jeudi la chef de la minorité démocrate au Congrès américain, Nancy Pelosi.

Le sénateur Bob Corker (Républicain-Tennessee), président de la Commission sénatoriale des relations étrangères lors d'une réunion de la Commission sénatoriale des relations étrangères au Capitole à Washington, DC, le 16 février 2017. "Notre position dans le monde et notre sécurité nationale seront plus affectées si nous ignorons MBS que si nous nous occupons de lui ".

Un groupe restreint de sénateurs a déjà été briefé mardi par la directrice de l'agence de renseignement, Gina Haspel. Celle-ci était très attendue par les parlementaires, après un premier rendez-vous manqué la semaine dernière lorsqu'elle n'avait pas répondu à leur invitation. Une position qui contraste radicalement avec la patience affichée face à Ryad par le président américain Donald Trump et son administration.

La Coupe du monde rapporte des millions aux clubs français
Mais ce sont bien les clubs anglais qui ont aligné le plus de joueurs à la Coupe du monde. En tout, 416 clubs sont concernés: ceux qui ont laissé partir des joueurs en Russie.

Réagissant sur le réseau social Twitter aux déclarations des sénateurs américains, la porte-parole de l'ambassade d'Arabie Saoudite à Washington, Fatimah Baeshen, a une nouvelle fois rejeté catégoriquement toutes les accusations liant prétendument le prince héritier à cet horrible incident. "La loi est un objet tranchant qui est beaucoup plus difficile à équilibrer parfaitement, mais c'est ce que nous devons faire puisque l'administration n'a pas, jusqu'à maintenant, adressé la question de façon appropriée".

Plusieurs autres textes circulent, notamment la proposition d'un gel des ventes d'armes à Riyad.

A la fin du mois dernier, le CIA et son équivalent britannique le MI6 avaient déjà conclu que le meurtre de Khashoggi avait été commandité par le prince Ben Salmane lui-même.

Au lieu de cela, la Maison-Blanche a fait porter la responsabilité de la mort de Khashoggi sur Saud al-Qahtani, un ancien conseiller auprès de feu le roi d'Arabie Saoudite Abdallah, qui est soupçonné d'avoir coordonné ce meurtre.

Un procureur turc veut arrêter 2 proches de