Jeudi, 18 Juillet 2019
Dernières nouvelles
Principale » "Gilets jaunes" : un syndicat de police appelle à la grève illimitée

"Gilets jaunes" : un syndicat de police appelle à la grève illimitée

06 Décembre 2018

"Les revendications portées par le mouvement des 'gilets jaunes' nous concernent tous".

Les syndicat de police Vigi ministère de l'Intérieur, ancien CGT-Police, appelle à la grève illimitée des "fonctions de support" à partir de samedi 8 décembre, journée de mobilisation des "gilets jaunes". "Il est temps de s'organiser légalement et d'être solidaire avec eux, pour l'avantage de tous", annonce le communiqué, qui fait aussi mention d'heures supplémentaires impayées et pointe du doigt la hausse de la contribution sociale généralisée voulue par le gouvernement.

"Notre préoccupation est de boucler la fin du mois et non de changer les moquettes de l'Élysée pour 300.000 euros", est-il notamment écrit dans le communiqué diffusé par l'organisation syndicale, qui représente des personnels administratifs et techniques du ministère situé place Beauvau. "Sans les adjoints techniques et ouvriers cuisiniers, les compagnies de CRS peuvent être immobilisées".

Le Qatar va quitter l'OPEP — Énergie
Le Qatar justifie sa décision de se retirer de l'OPEP par son besoin de se concentrer sur la production du gaz . Officiellement, cette décision n'a rien à voir avec l'embargo imposé au Qatar par l'Arabie saoudite .

"Globalement nous voulons rencontrer le ministère de l'Intérieur pour étudier comment nous pouvons améliorer le pouvoir d'achat", termine Alexandre Langlois. Un syndicat de police a récemment déposé un préavis de grève qui débutera à compter du 8 décembre, date des prochains rassemblements prévus dans la capitale. "Nous savons que nous aurons des blessés et nous craignons d'avoir des morts parmi nous, à cause de l'incompétence de directeurs, du préfet de police et des politiques, qui vont organiser le maintien de l'ordre en pensant qu'ils jouent à Risk".

Samedi, lors de l'acte 4 de leur mobilisation, les rangs des "gilets jaunes" pourraient avoir le renfort.de policiers.

Vigi appelle en outre les forces de l'ordre à user de leur droit de retrait qui permet à tout salarié d'arrêter son travail et de quitter son lieu de travail, lorsqu'il estime faire face à un danger grave: "N'allez pas vous faire blesser, mutiler ou tuer pour des personnes qui pensent que vous êtes de la chaire à canon. (.) La conscience professionnelle a ses limites, quand nous sommes dirigés par des inconscients".