Dimanche, 15 Décembre 2019
Dernières nouvelles
Principale » Canada : arrestation d'une haute responsable du géant chinois Huawei

Canada : arrestation d'une haute responsable du géant chinois Huawei

06 Décembre 2018

Les autorités américaines soupçonneraient Huawei d'avoir exporté depuis 2016, au moins, des produits d'origine américaine vers l'Iran et d'autres pays visés par des sanctions américaines, en violation des lois des États-Unis.

Selon le communiqué de Huawei, Meng Wanzhou a été arrêtée lors d'une correspondance au Canada entre deux vols. La firme a déclaré se plier à toutes les règlementations et sanctions décidées par les Etats-Unis, ainsi qu'à toutes les autres règlementations.

La directrice financière de la compagnie a été arrêtée le jour même où le président des États-Unis, Donald Trump, a eu des entretiens avec son homologue de la Chine Xi Jinping en marge du sommet des pays du G20 qui a eu lieu à Buenos Aires, en Argentine.

L'ambassade de Chine au Canada a dit s'opposer à cette arrestation et a demandé la libération immédiate de Meng Wanzhou.

Cette information a fait plonger le marché boursier chinois.

Macron hué lors de sa visite au Puy-en-Velay
Selon le Parisien , L'homme, originaire de Seine-et-Marne, lui aurait imposé une fellation dans le sous-sol d'un fast-food. Ce que nous apprend aussi cette anecdote, c'est que "Manu" n'était pas si attaché à cette mesure en fin de compte.

Huawei a expliqué dans un communiqué avoir "reçu très peu d'information à propos des accusations et n'a pas eu connaissance d'un quelconque acte répréhensible de la part de M Meng".

La nouvelle a fait perdre plus de 1,9% à la Bourse de Tokyo, 1,55% à celle de Séoul et 1,68% à celle de Shanghai.

En avril, le quotidien Wall Street Journal avait rapporté que la justice américaine avait ouvert une enquête pour établir si la dirigeante avait enfreint les sanctions américaines contre l'Iran. Washington a sanctionné ZTE en interdisant en avril dernier aux sociétés américaines de vendre des composants à l'équipementier télécoms.

En début d'année, le gouvernement américain avait demandé officiellement à ses opérateurs télécoms de ne pas s'équiper de produits chinois. L'annonce de l'arrestation de Meng intervient quelques heures après que l'opérateur télécoms britannique BT a annoncé qu'il retirait les équipements de Huawei du coeur de ses réseaux 3G et 4G et ne les utiliserait pas non plus sur les parties centrales de son réseau de téléphonie mobile 5G.

Huawei Technologies fait depuis longtemps l'objet de soupçons d'espionnage à l'étranger.

Canada : arrestation d'une haute responsable du géant chinois Huawei