Vendredi, 22 Mars 2019
Dernières nouvelles
Principale » Trump: les concessions de Macron démontrent les failles de l'accord de Paris

Trump: les concessions de Macron démontrent les failles de l'accord de Paris

05 Décembre 2018

De quoi donner du grain à moudre à ceux qui voient derrière les gilets jaunes la main du 45e président américain. Quelques mois après son arrivée à la Maison Blanche, il avait décidé de sortir de l'accord de Paris d'août 2015 sur le climat. Après avoir relayé sur Twitter un message affirmant que les Gilets jaunes scandaient des slogans pro-Trump, le locataire de la Maison Blanche a affirmé mercredi 5 décembre sur le réseau social qu'il avait eu raison de quitter les Accords de Paris. Et d'affirmer: "Les gens scandent "Nous voulons Trump " dans les rues de Paris "...

En France, après une première manifestation qui s'est déroulée le 17 novembre, des membres du mouvement des Gilets jaunes ont organisé le troisième acte de leur mobilisation le samedi 1er décembre.

Le président américain Donald Trump a ironisé mardi sur les concessions faites par son homologue français Emmanuel Macron aux "gilets jaunes" sur les taxes sur les carburants, estimant qu'elles démontraient que l'accord de Paris sur le climat était voué à l'échec.

"L'accord de Paris est fondamentalement mauvais car il provoque une hausse des prix de l'énergie pour les pays responsables, tout en donnant un blanc-seing à certains des pires pollueurs au monde", a continué Donald Trump. A l'époque, Emmanuel Macron l'avait alors accusé d'avoir commis une "erreur pour son pays " et "une faute pour l'avenir de la planète ".

"Je veux de l'air propre et de l'eau propre et j'ai fait des avancées importantes pour améliorer l'environnement en Amérique", a encore écrit mardi le président américain, qui remet régulièrement en cause, au mépris du consensus scientifique, l'existence du changement climatique ou le rôle des activités humaines dans ce phénomène.

Ces joueurs d’origine africaine évoluant pour des nations européennes
C’est également le cas de l’attaquant de Liverpool Christian Benteke. C’est ce que vous découvrirez dans cet article.

Donald Trump s'est même emballé en retweetant un message complotiste et truffé d'approximations de Charlie Kirk, créateur de l'organisation conservatrice Turning Point USA.

"Je suis heureux que mon ami Emmanuel Macron et les manifestants de Paris partagent la conclusion que je défends depuis deux ans".

"L'Amérique est en plein boom, l'Europe brûle".

Cette vidéo, présentée comme ayant été filmée en France, vient en réalité de Londres, et date sans doute du mois de juin.

Trump: les concessions de Macron démontrent les failles de l'accord de Paris