Jeudi, 13 Décembre 2018
Dernières nouvelles
Principale » Rétablissement de l'ISF: Schiappa dit "oui", Larcher dit "non" et vous? [direct]

Rétablissement de l'ISF: Schiappa dit "oui", Larcher dit "non" et vous? [direct]

05 Décembre 2018

Le porte-parole du gouvernement, Benjamin Griveaux, a réaffirmé de son côté que si l'exécutif ne trouvait "pas de solution" à l'issue de la concertation menée jusqu'au 1er mars, il "renoncera" définitivement à la hausse des taxes. "Si quelque chose ne marche pas, on n'est pas idiot, on va le changer", a-t-il ainsi fait savoir, en rappelant que ce dispositif serait évalué par le Parlement "à partir de l'automne 2019".

L'initiative est jugée insuffisante par les "Gilets jaunes" et les oppositions, qui réclament une remise à plat globale de la fiscalité.

Interrogé sur un possible rétablissement de l'Impôt sur la fortune (ISF), transformé l'an dernier en Impôt sur le fortune immobilière, le porte-parole du gouvernement a assuré que ce sujet n'était "pas sur la table".

"On ne fait pas de la politique pour avoir raison, on fait de la politique pour que ça marche, pour trouver des solutions aux problèmes des gens", a-t-il souligné au lendemain du recul gouvernemental sur la fiscalité écologique.

Le remplacement de l'impôt de solidarité sur la fortune (ISF) par un impôt sur la fortune immobilière (IFI) pesant uniquement sur les actifs immobiliers est l'une des mesures phares du début de quinquennat d'Emmanuel Macron.

Vidéo d’un homme frappé par les forces de l’ordre : une plainte déposée
Il pourrait s'agir de policiers d'une compagnie de sécurisation et d'intervention de la préfecture de police (PP). Il n'en reste pas moins qu'une vingtaine de coups aurait été portée au plaignant.

Si l'évaluation n'est pas la bonne, le sujet pourra être rouvert.

Dans un communiqué Marlène Schiappa a défendu une "position personnelle sur l'ISF": "Nous allons évaluer la transformation de l'ISF en IFI" (impôt sur la fortune immobilière), et "si l'évaluation montre que des capitaux ne sont pas suffisamment injectés dans l'économie française, je proposerai de rétablir l'ISF".

Le retour de l'ISF est l'une des revendications les plus populaires chez les "gilets jaunes ". Il a justifié ce revirement ce mercredi matin sur RTL. Or Benjamin Griveaux n'a rien dit de tel.

"Ça n'est pas exclu", a-t-elle déclaré.

"Si nous faisons cette phase de débats, c'est pour répondre à des demandes qui vont bien au-delà de la question de la taxe carbone", a abondé sur Europe 1 le ministre de la Transition écologique et solidaire, François de Rugy.

Rétablissement de l'ISF: Schiappa dit