Jeudi, 13 Décembre 2018
Dernières nouvelles
Principale » France : Emmanuel Macron hué et insulté lors d'une visite

France : Emmanuel Macron hué et insulté lors d'une visite

05 Décembre 2018

Critiqué pour avoir tardé à réagir face à la colère des Gilets jaunes, et aux incidents qui ont eu lieu parallèlement, Emmanuel Macron entendait bien se remettre en selle en montant au créneau contre les violences commises en marge des dernières mobilisations nationales. Le chef de l'État était sur place mardi en fin d'après-midi pour apporter son soutien aux agents.

Alors que le cortège présidentiel se déplaçait dans une rue du Puy-en-Velay où Emmanuel Macron s'est rendu pour visiter la préfecture de la Haute-Loire incendiée le 1er décembre au cours de la mobilisation des Gilets jaunes et donc constater les dégâts, de nombreuses personnes qui se sont rassemblées le long de la rue ont commencé à huer le chef d'État et à crier des insultes, voit-on dans une vidéo relayée sur YouTube. Samedi 1er décembre, selon le préfet de Haute-Loire Yves Rousset, il y avait " la volonté de porter sévèrement atteinte à l'intégrité physique des forces de l'ordre, voire de tuer" de la part de certains manifestants ayant jeté "des pavés de dix à douze kilos".

Laeticia Hallyday : la cible de David dans une nouvelle chanson
Le Journal du Dimanche, publiait aujourd'hui l'intégralité des paroles d'Éternel , dernière chanson de David Hallyday . C'est en tout cas ce qui transpire des paroles écrites par Arno Santamaria.

Étant de caractère privé, aucune séquence de la visite n'a pu être retransmise par les médias. Il leur a demandé de transformer leur tristesse en fierté. Il a également remercié les gendarmes qui "ont affronté, pendant plusieurs heures, plus de 150 casseurs déterminés à en découdre dans la cour et à l'extérieur de la Préfecture". Lors de sa visite, il a tenu à rappeler "rien ne pouvait justifier de tels actes" et a plaidé pour "la plus grande fermeté" dans les suites judiciaires à venir.

Deux "gilets jaunes" ont été condamnés ce lundi à trois mois de prison ferme, sans mandat de dépôt, après avoir été interpellés lors des incidents.

France : Emmanuel Macron hué et insulté lors d'une visite