Dimanche, 21 Avril 2019
Dernières nouvelles
Principale » DSK lance un club de réflexion politique

DSK lance un club de réflexion politique

05 Décembre 2018

Ce n'est pas, jurent ses proches, les prémices d'un retour politique.

Dominique Strauss-Kahn, discret, et pour cause, depuis l'affaire du Sofitel à New York en 2011 où il a été accusé d'agression sexuelle et de tentative de viol, a lancé, lundi soir, un club de réflexion pour penser à l'horizon 2025-2050.

Theresa May affaiblie au parlement britannique — Brexit
Le DUP a d'ailleurs voté contre le gouvernement mardi, a reconnu son chef de file, le député Nigel Dodds. Le référendum de juin 2016, remporté à 52% par le camp du "Leave", a laissé le pays profondément divisé.

Récupération politique à l'heure de la fronde des Gilets jaunes?

" C'est tout sauf un retour en politique active, mais comme il est toujours intéressé par la politique et qu'il était souvent sollicité, il a décidé de lancer ce lieu d'élaboration collective d'un projet réformiste ", détaille son ami Laurent Azoulai. "Rien ne m'agace plus que le maintien de sexagénaires qui visiblement ont du mal à quitter la scène", a déclaré DSK devant les 80 personnes réunies pour la soirée de lancement, dans les locaux d'une start-up du Xe arrondissement. "Désespéré de ne pas voir de vrais débats sur où ça va", Dominique Strauss-Kahn estime que "de grands champs sont délaissés par la réflexion, pas seulement en France". Et de citer la richesse (et sa répartition), les conséquences de l'allongement de la vie humaine ou encore le " chambardement " du pouvoir. Je continue à croire à la doctrine, aux systèmes d'explication du monde, c'est pourquoi l'idée d'un club de réflexion et de prospective est à soutenir, a expliqué l'ex-candidat à la présidentielle. " " Après, ça devient ce que ça devient ", souligne DSK. Ancien maire de Sarcelles et député de Haute-Savoie et du Val-d'Oise, il a également occupé les postes de l'industrie sous Edith Cresson et Pierre Bérégovoy, puis ministre de l'Economie sous le gouvernement Jospin.

DSK lance un club de réflexion politique