Jeudi, 13 Décembre 2018
Dernières nouvelles
Principale » Que peut faire la France face aux gilets jaunes?

Que peut faire la France face aux gilets jaunes?

04 Décembre 2018

Vendredi, une tentative de dialogue a échoué entre les "Gilets jaunes" et le Premier ministre.

Une réunion au sommet s'est tenue lundi soir à l'Élysée autour d'Emmanuel Macron, Édouard Philippe et une dizaine de ministres, dont François de Rugy (Transition écologique) et Bruno Le Maire (Économie) qui avaient écourté un déplacement à l'étranger. Déjà entendus lundi soir à l'Assemblée, le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner et son secrétaire d'État Laurent Nunez s'en expliqueront mardi après-midi devant le Sénat.

"Nos revendications sont bien plus larges que la hausse des taxes sur les carburants". Ce moratoire sur la hausse de la contribution climat énergie (CCE) ou taxe carbone, qui devait augmenter au 1er janvier, était aussi la principale demande de la plupart des chefs de partis politiques reçus lundi à Matignon. Pas si l'on en croit les premières réactions des manifestants ce mardi 4 décembre, alors qu'Édouard Philippe doit annoncer dans la journée une série de mesures, dont une suspension de plusieurs mois de la hausse des taxes sur les carburants.

Pour contrer la prochaine manifestation d'ores et déjà annoncée par les gilets jaunes samedi prochain, il souhaite une adaptation du dispositif de maintien de l'ordre des policiers.

Le nouveau délégué général de La République en marche Stanislas Guerini a estimé mardi sur RTL qu'un tel moratoire sur la hausse des taxes serait "sain " et qu'il fallait "apaiser le pays", encore sous le choc des graves violences samedi dernier, notamment à Paris.

A l'exception d'Europe Écologie-Les Verts et de Génération Écologie, toutes les formations d'opposition ont plaidé pour un "moratoire" dans la hausse prévue le 1er janvier des taxes sur le carburant, mot d'ordre initial du mouvement des "gilets jaunes" dont la dernière manifestation samedi a donné lieu à de nombreuses scènes de violence, notamment à Paris.

Edouard Philippe, à l'hôtel Matignon le 3 décembre 2018.

Le chef de file des sénateurs Républicains Bruno Retailleau a jugé quant à lui "absolument insuffisant" le moratoire et réclamé "une annulation" pure et simple.

Le monde appelé à faire plus pour limiter les catastrophes climatiques
La Pologne, présidente de la réunion qui se tient en pleine région houillère, a elle continué à défendre son industrie du charbon. Que Dieu nous pardonne, si nous ignorons les preuves irréfutables, nous deviendrons la génération qui a trahi l'humanité .

L'Elysée, laissant augurer des annonces rapidement, a rapporté que cette entrevue avait "permis d?échanger sur les réponses à apporter aux mobilisations en cours".

Auparavant, le Premier ministre avait reçu les chefs des formations politiques représentées au Parlement. Allié du parti présidentiel La République en marche, le MoDem avait fait valoir "l'urgence " d'un "geste d'apaisement ".

Puis, mercredi à l'Assemblée et jeudi au Sénat, un débat se tiendra avec tous les partis, a-t-on indiqué à Matignon.

À droite, Laurent Wauquiez avait de nouveau plaidé pour un référendum, Marine Le Pen et la France insoumise évoqué une dissolution de l'Assemblée, et le PS brandi une proposition de loi de "sortie de crise" avec des mesures en faveur du pouvoir d'achat.

Dans ce contexte, Emmanuel Macron a décidé de "reporter" sa visite en Serbie prévue mercredi et jeudi, a annoncé la présidence serbe. "Ce qui est attendu: c'est une mesure attendue, une mesure forte et des mesures symboliques", a indiqué un proche du président Macron.

Jacline Mouraud, qui était à l'origine d'une vidéo virale sur la "traque aux automobilistes", fait partie de ces "gilets jaunes libres" ayant appelé dimanche à une "sortie de crise".

Au 20h de TF1, Mme Le Pen s'est campée en "soutien indéfectible des +gilets jaunes+".

" La réunion d'aujourd'hui à Matignon est annulée, face aux menaces", a déclaré Jacline Mouraud, porte-parole des gilets jaunes, sur le plateau de RMC.

Que peut faire la France face aux gilets jaunes?