Jeudi, 13 Décembre 2018
Dernières nouvelles
Principale » Des ruptures de stocks après une nouvelle alerte — Valsartan

Des ruptures de stocks après une nouvelle alerte — Valsartan

30 Novembre 2018

Des ruptures de stocks sont à prévoir alors qu'entre 1,2 et 1,5 million de patients en France suivent ce traitement.

Les trois quarts de ces médicaments utilisés pour soigner l'hypertension artérielle ont été rappelés à cause de la présence de substances probablement cancérogènes. Le deuxième rappel, annoncé jeudi, a été décidé en raison de "la présence possible d'une autre impureté, la NDEA (N-nitrosodiéthylamine)", selon l'ANSM.

Le 29 novembre, l'agence du médicament annonce un important rappel de médicaments à base de valsartan, suite à la présence éventuelle d'une substance probablement cancérogène dans de nouveaux lots de médicaments.

Au total, onze laboratoires pharmaceutiques sont concernés par les deux rappels, qui ne touchent cependant pas forcément tous les médicaments à base de valsartan qu'ils produisent: Arrow Génériques, Biogaran, Cristers, EG Labo, Evolupharm, Mylan, Ranbaxy, Sandoz, Teva, Zentiva et Zydus.

Cette deuxième substance indésirable "a été mise en évidence à la suite des nombreuses investigations entreprises depuis le mois de juillet au niveau européen concernant le valsartan".

Officiel : La Copa Libertadores se jouera à Madrid !
Le stade Santiago-Bernabeu a été retenu pour ce match, a annoncé jeudi à l'AFP une source proche de l'organisation. Le Tribunal de discipline de la Conmebol devait rendre son verdict jeudi.

La première chose à faire est de vérifier auprès de son pharmacien si votre médicament à base de valsartan fait partie des lots concernés.

400 lots de médicaments possiblement concernés sont donc rappelés à titre de précaution en France, produits par 11 laboratoires; une démarche similaire étant observée dans d'autres pays européens. On ignore si cette impureté est due aux sociétés chinoises ou à des sous-traitants. Ce sont elles qui fabriquent le principe actif pour le compte de laboratoires qui produisent ensuite le médicament. "Etant donné que les fabricants des spécialités à base de valsartan, non concernées par le rappel ne sont actuellement pas en mesure d'augmenter suffisamment leur production pour couvrir l'ensemble des besoins des patients français, des ruptures de stocks conséquentes sont attendues rapidement", souligne ainsi l'ANSM, qui demande aux praticiens de prioriser leurs prescriptions. "Il existe de nombreuses alternatives thérapeutiques permettant d'assurer une prise en charge optimale des patients actuellement traités par valsartan", a par ailleurs rappelé l'ANSM. Il existe néanmoins des alternatives, "d'autres sartans [une classe de médicaments dont le valsartan est l'une des variantes, ndlr] et d'autres familles d'antihypertenseurs", a ajouté Jean-Michel Race.

Aussi, il est préconisé pour les patients de consulter leur médecin pour envisager un autre traitement. Les patients "ne doivent, en aucun cas, interrompre leur traitement sans avis médical", précise l'ANSM dans un communiqué.

La molécule est utilisée dans les traitements contre l'hypertension et les problèmes cardiaques graves.

Un numéro vert est également mis à la disposition des patients pour répondre à leurs questions: 0 800 97 14 03.

Des ruptures de stocks après une nouvelle alerte — Valsartan