Mercredi, 12 Décembre 2018
Dernières nouvelles
Principale » Un "état irréversible", mais une affaire immobile — Vincent Lambert

Un "état irréversible", mais une affaire immobile — Vincent Lambert

25 Novembre 2018

Les experts sont pourtant formels sur ce nouveau rapport: l'état de santé de Vincent Lambert n'a pas évolué depuis la dernière expertise officielle, effectuée en 2014; il s'est même légèrement dégradé.

Reims, le jeudi 22 novembre 2018 - Le 29 septembre 2008, un accident de circulation sur une petite route près de Châlons-en-Champagne a laissé Vincent Lambert cérébrolésé et tétraplégique. Sa validité sera examinée le 19 décembre par le tribunal administratif. Un préalable requis avant l'éventuel déclenchement d'une nouvelle procédure d'arrêt des soins, demandée le 9 avril par le CHU de Reims où le patient est hospitalisé. Dans un premier temps, ils estiment que l'infirmier de 42 ans est dans un " état végétatif chronique irréversible ": " Vincent Lambert est dans un état d'incapacité fonctionelle psycho-motrice totale en 2018 comparable cliniquement à celui enregistré en 2014", et ils ajoutent: " des éléments minimes d'aggravation ont été enregistrés ".

Guerre des tranchées dans la famille de Vincent LambertAu cœur de ce drame familial se joue une guerre de tranchées entre les proches de Vincent Lambert, chacun restant campé sur ses positions depuis la première tentative, avortée, d'arrêt des soins, en 2013. Cet état végétatif chronique ne lui laisse plus d'accès possible à la conscience de son être et de son environnement.

Les experts mandatés par la justice ont rendu leurs conclusions.

N'Golo Kanté prolonge jusqu'en 2023 (officiel) — Chelsea
Depuis que je suis arrivé, j'ai complètement progressé en tant que joueur, je me suis poussé et j'ai gagné des récompenses que je n'aurais jamais pensé gagner.

Leur rapport note que "la limitation extrême ou totale de ses capacités d'accès à la conscience, de communication, de motricité, d'expression de sa personnalité, l'altération irréversible de son image lui portent atteinte à un point qui n'est pas acceptable par lui-même et par son épouse et tutrice".

Cependant, ils considèrent aussi que l'alimentation et l'hydratation entérale du patient ne relèvent pas " de l'acharnement thérapeutique ou d'une obstination déraisonnable " et qu'il n'y a " aucune urgence " à prendre des mesures concernant sa condition médicale. "Nous rejoignons l'avis des experts quant à la nécessité de transférer enfin Vincent dans un établissement spécialisé" pour qu'il ait "accès aux meilleurs soins", a déclaré à l'AFP Me Jean Paillot, l'un des avocats des parents du patient en livrant sa propre analyse du rapport.

Ces deux aspects du rapport sonnent comme une victoire pour les parents de Vincent Lambert, qui réclament le transfert de leur fils. " Ce point est sans conséquence car la justice a déjà tranché la question ", remarque François Lambert, qui rappelle que la Cour de cassation avait rejeté la demande de transfert en 2017.

Nouvelle expertise dans l'affaire Vincent Lambert.

Un