Mercredi, 12 Décembre 2018
Dernières nouvelles
Principale » Reprise de la lutte contre Ebola à Beni

Reprise de la lutte contre Ebola à Beni

23 Novembre 2018

Si l'ensemble du personnel de l'OMS, du Ministère de la Santé et des partenaires est sain et sauf, 16 membres du personnel de l'OMS ont été évacués vers Goma pour recevoir des soins psychologiques après que leur résidence a été frappée par un obus qui n'a pas explosé.

C'est la première fois que l'OMS procède à une opération d'évacuation depuis la déclaration de l'épidémie d'Ebola le 1er août dans la région dangereuse de Beni. Le ministre de la Santé, Dr Oly Ilunga Kalenga, déplore ces actes de violence qui ont à nouveau meurtri les habitants de Beni et qui ralentissent les efforts menés par les équipes de la riposte pour mettre fin à l'épidémie d'Ebola.

Ils avaient été mobilisés contre l'épidémie d'Ebola dans l'est de la RDC. "C'est une villa à deux niveaux et le staff s'était réfugié en bas".

Vendredi soir, les Casques bleus de la Mission des Nations unies au Congo (Monusco) ont repoussé une nouvelle offensive attribuée au groupe armé ADF "après plusieurs heures d'affrontements" dans le quartier Boikene, à l'entrée nord de Beni, selon le bulletin quotidien du ministère de la Santé. Mais les récents affrontements entre les Casques bleus et les forces démocratiques alliées (ADF) ont contraint les responsables de l'OMS à les évacuer vers Goma, pour les mettre en sécurité, en attendant une solution pour leur logement.

Un barrage de Gilets jaunes forcé à Avignon, les CRS tirent
Il se fait coincer entre la portière côté conducteur et l'habitacle, puis se serait fait traîner sur plusieurs mètres. Un automobiliste met en danger plusieurs personnes en passant en force à un barrage.

Les affrontements de vendredi soir se sont soldés par deux maisons et une voiture incendiées à une centaine de mètres d'un des hôtels occupés par les équipes anti-Ebola, d'après un correspondant de l'AFP.

Treize nouveaux cas de fièvre hémorragique ont été enregistrés dans l'est de la République démocratique du Congo où l'épidémie de la maladie à virus Ebola a déjà fait 219 morts, selon le ministère congolais de la Santé.

Le député national Borris Maelezo a appelé lundi la population à faire confiance au gouvernement face à la "situation préoccupante" qui prévaut dans le territoire de Beni au Nord-Kivu où depuis 2014 des présumés rebelles terroristes ougandais des ADF massacrent des paisibles citoyens et contraignent des paysans à abandonner leurs champs et villages.

Quinze Casque bleus tanzaniens avaient été tués le 8 décembre de l'an dernier dans l'attaque d'une base onusienne dans la région de Beni attribuée aux ADF.

Reprise de la lutte contre Ebola à Beni