Mardi, 27 Octobre 2020
Dernières nouvelles
Principale » L'absentéisme au travail coûterait plus de 105 milliards d'euros par an

L'absentéisme au travail coûterait plus de 105 milliards d'euros par an

22 Novembre 2018

Selon une étude du think tank libéral Institut Sapiens, dévoilé jeudi dans Le Parisien, la facture de l'absentéisme en France s'élèverait à 107,9 milliards d'euros par an.

"Le coût caché de l'absentéisme (.) est gigantesque", estiment Laurent Cappelletti et le président-fondateur de l'Iséor, Henri Savall. Soit l'équivalent du budget de l'Education nationale. Il s'élève aujourd'hui à 4,72% dans le privé et à 8,34% dans la fonction publique territoriale. Dans le détail, cela représente en moyenne 3 521 euros par an pour un salarié du privé et 6 223 euros dans le public. Dans le secteur public, les travailleurs seraient absents 17,8 jours en moyenne pour un coût moyen de 6223 € par an et par salarié. L'institut a additionné plusieurs données: les salaires versés aux salariés absents, la compensation de leur absence calculée en temps et en argent afin que les autres salariés rattrapent le travail non fait ou encore l'achat de services externes non prévu.

Un tiers de l'absentéisme est causé par des causes inévitables, comme les maladies, les accidents du travail et les congés maternité. L'Institut Sapiens pointe, en revanche, les absences que l'étude qualifie " de convenance " pour des raisons de vie privée, d'autres motivées par un moral en berne ou, pire, un burn-out, ou encore pour des troubles physiques, comme les fameux troubles musculo-squelettiques.

"La violence paie": la première victoire des "gilets jaunes" sur le carburant
Toutes les tentatives pour désamorcer le mouvement se sont avérées jusqu'à présent vaines. Outre les réponses immédiates sur la sécurité et le prix du carburant, M.

"Selon l'étude, les absences évitables s'expliquent " dans 99 % des cas " par des conditions de travail dégradées, une organisation du travail défaillante et surtout par des défauts de management". "Le problème le plus préoccupant est en lien avec une perte croissante de sens des salariés vis-à-vis de leur travail et un manque de considération", analyse encore Laurent Cappelletti.

"Les deux auteurs conseillent donc d'" améliorer la qualité de vie au travail " et d'" éviter les erreurs grossières de management (comme imposer des règles sans les expliquer, fliquer les salariés, ne jamais les féliciter, etc.) ", détaille l'étude.

L'absentéisme au travail coûterait plus de 105 milliards d'euros par an