Lundi, 17 Décembre 2018
Dernières nouvelles
Principale » Une entente aurait été conclue — Brexit

Une entente aurait été conclue — Brexit

14 Novembre 2018

Des sources haut placées côté européen et britannique ont dit à Business Insider UK qu'une réunion urgente du cabinet est programmée pour mercredi après-midi.

La Première ministre britannique Theresa May a assuré lundi soir que les négociations du Brexit entre Londres et Bruxelles sont en phase de "dénouement", lors d'un discours prononcé devant les responsables de la place financière de la City de Londres.

Désireuse d'asseoir davantage son autorité avant d'entamer les négociations avec l'UE, Theresa May convoque des élections législatives anticipées.

Le temps presse pour l'UE comme pour le Royaume-Uni, qui doivent faire ratifier l'éventuel accord de retrait par leurs parlements respectifs avant la date de concrétisation du divorce, le 29 mars 2019.

L'obstacle principal a longtemps été de s'assurer qu'il n'y aurait pas de postes douaniers ou d'autres contrôles le long de la frontière entre l'Irlande du Nord britannique et l'Irlande après le Brexit.

L'accord - que les députés de Westminster voteront cet hiver - devrait inclure une union douanière concernant tout le Royaume-Uni avec l'UE, avec l'Irlande du Nord adhérant à certains éléments du marché unique. Les partisans du Brexit craignent que l'accord ne contraigne le Royaume-Uni à se plier aux règles de l'UE pendant des années, et l'empêche de véritablement couper les liens.

Pire que le statu quo?

Un crime crapuleux à la barre — Justice Procès Fourniret
A l'audience, assure-t-il, son client, aujourd'hui âgé de 76 ans, "compte collaborer mais dans la limite de ses possibilités". Monique Olivier-Fourniret assiste aux premières fouilles le 3 juillet 2004, à Donchéry, encadrée par les policiers du GIGN.

L'ancien chef de la diplomatie britannique avance que le Royaume-Uni deviendra un État vassal de l'UE si cet accord est mis en oeuvre, tandis que M. Rees-Moog appelle le Conseil des ministres et les membres du Parlement à le rejeter.

Cet adoucissement de la position britannique provoque la démission de deux poids lourds du gouvernement: David Davis, remplacé par l'eurosceptique Dominic Raab, et Boris Johnson, à qui succède Jeremy Hunt.

L'UE a annoncé mardi qu'elle proposait aux citoyens britanniques d'entrer sur le territoire européen sans visa, même s'il n'y avait pas d'accord, mais seulement si le Royaume-Uni rend la pareille aux citoyens de l'UE. Londres et Bruxelles vont devoir se prononcer sur le projet d'accord sur le "Brexit" finalisé ce mardi. "Le problème, c'est qu'il doit venir devant le Parlement, et tout ce que nous savons des opinions des différentes personnalités à travers le spectre politique, c'est qu'un accord de ce genre ne sera pas adopté", a-t-il dit à la BBC.

"Nous devons nous préparer à toutes les options", a déclaré Frans Timmermans, vice-président de la Commission européenne.

Les chiffres officiels suggèrent que le Brexit a déjà un impact sur la main-d'?uvre britannique. C'est la chute annuelle la plus importante depuis le début des données comparables en 1997.

Cette chute est principalement attribuable à la diminution du nombre de travailleurs originaires de huit pays d'Europe de l'Est qui ont rejoint l'UE en 2004.

Jonathan Portes, professeur d'économie au King's College de Londres, a estimé que la perspective du Brexit "a clairement fait du Royaume-Uni un lieu beaucoup moins attrayant où vivre et travailler pour les Européens".

Une entente aurait été conclue — Brexit