Mardi, 11 Décembre 2018
Dernières nouvelles
Principale » BlaBlaCar s’offre les bus longues distances Ouibus de la SNCF

BlaBlaCar s’offre les bus longues distances Ouibus de la SNCF

13 Novembre 2018

Si la SNCF cède Ouibus à Blablacar: c'est, dit-elle, pour jouer la complémentarité. Le projet est en cours de négociations et soumis à différentes étapes avant sa finalisation, préviennent cependant les deux entreprises. "Mais à terme, les clients seront gagnants, parce qu'il va y avoir une optimisation du réseau qui fait que finalement, on va opérer des bus quand ça a du sens et quand leurs taux de remplissage peuvent être élevés, ce qui va nous permettre de baisser les prix", détaille Nicolas Brusson.

"Énormément de nos covoitureurs font aussi du bus et vice-versa". Depuis sa création en 2006, BlaBlaCar n'est toujours pas profitable. À l'été 2019, le service de covoiturage Blablacar sera disponible sur Ouiscnf.

En proposant, dans les prochains mois, à ses quelque 16 millions de visiteurs uniques par mois les 300 points de rendez-vous de Ouibus dans les villes françaises, les 300 du TGV et quelque 3.000 des TER dans les gares, et les 30.000 points de rencontre de BlaBlaCar, Oui. sncf (l'ex-Voyages-sncf.com) va bénéficier d'un effet de maillage inégalé. L'une et l'autre avaient partagé leurs plateformes pour répondre à une partie de la demande des voyageurs en multipliant les liaisons par autocar.

NMA 2018 : Kev Adams imite Stromae, les internautes le lynchent (vidéo)
Entre ça et sa rupture d'avec Inès Mittenaere, c'est une dure période pour Kev Adams . Il s'est ensuite lancé en chanson et en danse pour rendre hommage au chanteur Belge.

"SNCF entre en négociations exclusives avec BlaBlaCar, leader mondial du covoiturage, pour accélérer le développement de la mobilité partagée", peut-on lire.

Pour la SNCF, qui a longtemps pu apparaître comme un concurrent frontal pour Blablacar, cette opération signe la fin d'une stratégie de "multimodalité" qu'elle avait d'abord imaginé mener seule. "L'entreprise a également annoncé une levée de fonds de 101 millions d'euros, impliquant la SNCF et des investisseurs existants".

Selon la directrice générale de Voyages SNCF, Rachel Picard, citée par les Échos, le nouveau service de car " va se voir ouvrir le marché des quelque 65 millions de membres de BlaBlacar dans 22 pays, et par voie de conséquence devenir complètement international ". La SNCF va à cette occasion entrer au capital de BlaBlaCar en prenant une participation "très minoritaire".

BlaBlaCar s’offre les bus longues distances Ouibus de la SNCF