Samedi, 17 Novembre 2018
Dernières nouvelles
Principale » Assurance chômage : Macron agite la menace du "bonus-malus" contre les entreprises qui enchaînent les CDD

Assurance chômage : Macron agite la menace du "bonus-malus" contre les entreprises qui enchaînent les CDD

10 Novembre 2018

Les partenaires sociaux tiennent vendredi 9 novembre leur première séance de négociation pour réformer l'assurance chômage, alors qu'Emmanuel Macron a annoncé un système de bonus-malus pour inciter les entreprises à avoir moins recours aux CDD.

Emmanuel Macron, dont c'est une promesse de campagne, répondait à une jeune fille qui disait enchaîner les CDD, lors d'une table ronde dans un centre social.

Le chef de l'Etat a toutefois précisé que le dispositif, qui doit "favoriser l'emploi durable ", fera d'abord l'objet de discussion sur le terrain: "On commence cette discussion branche professionnelle par branche professionnelle et donc entreprise par entreprise, pour les inciter à changer les habitudes dans lesquelles elles s'étaient un peu inscrites ", a-t-il affirmé.

Xiaomi dévoile ses simili-AirPods à 25 euros — AirDots
Pour ce prix, Xiaomi propose des écouteurs sans-fil intra-auriculaires utilisant le Bluetooth 5 .0 et dotés d'embouts en silicone. Xiaomi affiche quatre heures d'autonomie en écoute de musique, et le boîtier peut étendre cette autonomie jusqu'à 12 heures.

Pour autant, Emmanuel Macron n'a pas semblé fermer la porte à des discussions sur ce thème branche par branche, comme le réclame le patronat qui rejette tout "bonus-malus".

Pour le président de la République, c'est aussi un signal envoyé au gouvernement, à commencer par Matignon, où les débats sur l'introduction d'un bonus-malus sont encore loin d'être clos. "Si les branches ne répondent pas présentes, nous demanderons la mise en place d'un bonus-malus", a soulevé Marylise Léon, négociatrice pour la CFDT sur le récit du Figaro.

Le gouvernement dénonce les pratiques des employeurs abusant des contrats courts en voulant minimiser leurs coûts salariaux. C'est pourquoi, l'Etat veut faire varier la cotisation patronale à l'assurance chômage, actuellement de 4,05%.

Assurance chômage : Macron agite la menace du