Samedi, 17 Novembre 2018
Dernières nouvelles
Principale » 2 nouveaux fourgons Nissan et Mitsubishi — Renault/ Maubeuge

2 nouveaux fourgons Nissan et Mitsubishi — Renault/ Maubeuge

10 Novembre 2018

Fustigeant lors d'une visite d'usine la "boîte à folie" des "polémiques inutiles", il a souligné jeudi qu'il n'a "jamais été question d'avoir une célébration individuelle". Après avoir soulevé, mercredi, une intense polémique en affirmant trouver "légitime" que l'on rende hommage au maréchal Pétain parmi les huit chefs militaires de la Grande Guerre, Emmanuel Macron ne s'est pas exprimé (il devait le faire sur France 3 Hauts-de-France et France 3 Grand-Est jeudi soir), mais a envoyé ses troupes couvrir sa retraite. Pour rappel, l'usine de Sandouville, qui emploie près de 2 000 personnes, est consacré à la production du Renault Trafic et des versions similaires pour Fiat et Nissan.

Pour répondre aux accusations d'"infamie", l'Élysée a d'abord réagi par un communiqué affirmant que le chef d'état-major du président irait, samedi, "fleurir la tombe des cinq maréchaux qui sont aux Invalides, où il n'y a pas Pétain". Il a été accueilli par le PDG de Renault Carlos Ghosn qui a annoncé pour le site de Renault Maubeuge, très gros employeur de la région, 450 millions d'euros d'investissement ainsi que 200 embauches en CDI en 2019.

" Il y a un maréchal Pétain qui a été un des acteurs et des grands soldats de 14-18, et ça vous ne pouvez pas l'effacer, et donc j'ai simplement dit: on n'efface pas l'histoire, on n'est pas les procureurs de l'histoire ", a souligné le chef de l'État, estimant que la France avait " besoin, je le dis très franchement, d'autres polémiques et d'autres discussions que celle-ci ". "Vous n'êtes pas le bienvenu ici, Monsieur Macron. M. Ghosn se donne du mal. Mais avec l'augmentation de l'essence vous reprenez d'une main ce que vous donnez de l'autre", lui a crié l'homme, Samuel Beauvois, qui a précisé travailler chez Renault depuis près de 25 ans. "On est là tous ensemble pour réussir".

Mais hélas! Toutes ses sollicitations du président français se sont soldés par un échec total puisse que le syndicaliste a eu à dire tout ce qui, lui tenait à cœur. "C'est pas grâce à vous", lui a lancé son interlocuteur.

Un Néerlandais exige que son âge officiel soit rajeuni de 20 ans
Il souhaite donc que sa date de naissance soit modifiée légalement, passant du 11 mars 1949 au 11 mars 1969 . Il se dit victime de discriminations sur le marché de l'emploi et en amour à cause de son âge .

Ce voyage permet au chef de l'État, au plus bas dans les sondages - 27 % d'opinions positives selon la dernière enquête Elabe, publiée jeudi -, de multiplier les bains de foule, son exercice de communication favori.

"L'objet de l'itinérance était justement d'aller à la rencontre de la colère des Français, assure un conseiller du chef de l'État". - "Vous êtes ridicule" - "Je veux expliquer pourquoi je suis là, cet engagement".

Alors que des médias ont évoqué un chemin de croix, Macron a, en réponse à un journaliste, parlé du "vrai bonheur" que lui procure ce périple. Il a passé l'après-midi à Notre-Dame-de-Lorette (Pas-de-Calais), site de la plus grande nécropole militaire française où reposent 22.000 combattants. Il a également visité l'Anneau de la Mémoire, où sont gravés les noms de 580.000 soldats morts, sans distinction de nationalité. "Je capte plein de choses, de messages, d'enseignements dont je ferai mon miel". Un millier de personnes, dont des écoliers et collégiens du département, ont assisté à la cérémonie qui a duré environ une heure.

2 nouveaux fourgons Nissan et Mitsubishi — Renault/ Maubeuge