Mercredi, 21 Novembre 2018
Dernières nouvelles
Principale » "Il n'y a aucun complot de l'Etat" — Automobile

"Il n'y a aucun complot de l'Etat" — Automobile

08 Novembre 2018

Ce dimanche, la secrétaire d'Etat à la transition écologique et solidaire Emmanuel Wargon lui a répondu, également par une vidéo, postée sur Twitter.

Jacline Mouraud fait depuis l'objet de nombreux reportages, notamment des chaînes de télévision.

Cette automobiliste du Morbihan avait interpellé le président et son gouvernement en demandant à ce que la "traque au conducteur" cesse.

"Il n'y a aucun complot du gouvernement contre la voiture", assure-t-elle en préambule.

Se disant consciente que "la voiture est un mode de transport indispensable, en particulier dès qu'on sort des villes ", Emmanuelle Wargon rappelle néanmoins que la "politique (gouvernementale) en matière de voiture" répond à trois idées directrices: "plus de sécurité, moins de pollution, moins de changement climatique ".

" Nous augmentons progressivement les taxes sur l'essence et sur le diesel pour aller vers une meilleure transition énergétique et climatique " soutient encore Emmanuelle Wargon". "Tout le reste de l'augmentation, c'est l'augmentation du prix des carburants" sur le marché mondial des hydrocarbures, justifie la secrétaire d'État.

Décès du rappeur Mac Miller: les causes enfin révélées!
Mac Miller a rendu son dernier souffle quelques mois après la fin de sa relation très médiatisée avec Ariana Grande . Donc, ce rapport précise bien que sa mort est accidentelle .

La secrétaire d'Etat évoque enfin deux mesures destinées à compenser la hausse des prix des carburants: la hausse du chèque énergie et la prime à la conversion.

L'ancienne lobbyiste de Danone a précisé que la hausse du prix du diesel, dont la fiscalité a été "alignée sur celle de l'essence", doit lutter contre "les particules fines qui tuent 48.000 personnes par an en France".

"J'ai deux petits mots à dire à M. Macron et son gouvernement".

Pour Mme Wargon, "plus de sécurité (routière), oui, ça veut dire plus de radars, et je voudrais rassurer tout le monde, le produit des amendes va intégralement au financement de la sécurité routière, donc ce n'est pas pour gagner de l'argent qu'on fait ça, c'est pour améliorer la sécurité routière car encore aujourd'hui la route tue".

Ce lundi sur LCI, l'automobiliste bretonne s'est de nouveau exprimée sur ce sujet et a lancé un nouveau message au chef de l'Etat et au gouvernement français.

Pour rappel, plusieurs pétitions, très largement relayées, appellent à un grand mouvement de blocage des routes le 17 novembre prochain.