Dimanche, 21 Juillet 2019
Dernières nouvelles
Principale » Affaire de fichage ethnique au PSG — Football Leaks

Affaire de fichage ethnique au PSG — Football Leaks

08 Novembre 2018

Le PSG a fiché des jeunes joueurs en fonction de leur origine ethnique et a utilisé ce critère dans la décision de ne pas recruter au moins l'un d'entre eux.

Pour répondre aux questions des "Football Leaks" le PSG "a missionné" Malek Boutih, ancien député PS (2012-2017), ancien président de SOS Racisme (1999-2003), qui "travaille depuis une quinzaine d'années sur les questions de racisme au sein de la fondation PSG". Le problème, c'est que la loi française interdit de "collecter ou de traiter des données à caractère personnel qui font apparaître, directement ou indirectement, les origines raciales ou ethniques des personnes".

Le scandale concerne effectivement le centre de formation, et plus précisément ses recruteurs qui se sont basés sur un critère ethnique dans leurs décisions. Une pratique évidemment interdite en France, et passible de cinq ans de prison ainsi que 300 000 euros d'amende. Il prend l'exemple Yann Gboho, milieu U13 du FC Rouen. Westerloppe, arrivé au club en 2013 avec ses fameuses fiches évoquant l'origine des joueurs, répond alors: "On ne va pas revenir sur ce sujet".

"Ce n'est pas une affaire d'État", assure Macron — Affaire Benalla
Le président a aussi appelé à " l'indulgence, y compris à l'égard de ceux qui ont commis des fautes ". "Je n'en suis pas sûr, il faut penser que les gens ont leur vie, leur famille", a plaidé le chef de l'État.

"Au nom du club, il confirme que ce fichage a été mis en place, mais (.) les choses ont, selon lui, été faites en secret" et que "la direction n'était pas au courant", relate Mediapart.

Mediapart publie un compte rendu d'une réunion interne décrite comme "houleuse" en mars 2014 en citant des déclarations attribuées à l'un des responsables de la cellule de recrutement de l'époque Marc Westerloppe, mais que ce dernier conteste: "Il y a un problème sur l'orientation du club, il faut un équilibre sur la mixité, trop d'Antillais et d'Africains sur Paris". Plusieurs salariés se seraient plaints à la direction.

A propos de Jean-Claude Blanc, le directeur général délégué, le club balaye une quelconque responsabilité de son directeur général adjoint. Céline Peltier, la directrice des ressources humaines, aurait affirmé dans celle-ci que le directeur sportif "Olivier Létang lui-même aurait tenu des propos identiques" à ceux de Westerlopp.

Affaire de fichage ethnique au PSG — Football Leaks