Jeudi, 25 Avril 2019
Dernières nouvelles
Principale » Thiago Silva fait son mea culpa

Thiago Silva fait son mea culpa

07 Novembre 2018

Le champion du monde 2006 avec l'Italie pourra compter sur la présence de son capitaine Thiago Silva, de retour de blessure, et du défenseur Presnel Kimpembe, suspendu en championnat. Par conséquent, on est davantage prêt pour ce genre de match. Après, on a pris plus de risque. "Mais le plus important encore, c'est d'abord de ne pas perdre" car il restera encore deux matches derrière, pointe "Gigi". Et Paris a très envie d'y croire... On a l'avantage de jouer Liverpool à domicile.

Mais le PSG a beau n'afficher que cinq points au compteur, les champions de France sont toujours maîtres de de leur destin puisque deux victoires lors des deux prochains matches, face à Liverpool et à Belgrade, leur garantiraient une qualification pour les huitièmes de finale. La défaite de Liverpool a tout relancé.

Zlatan Ibrahimovic révèle les dessous de son transfert au PSG
Galliani m'a confirmé qu'il ne me vendrait pas'. " Puis, Mino m'a simplement dit: "Je sais, mais ils t'ont déjà vendu " ". Arrivé au PSG au début de l'ère qatarienne, Zlatan Ibrahimovic est resté quatre ans au club parisien.

Au milieu de terrain, épaulés par Di Maria et Meunier sur les ailes, Marco Verratti et Julian Draxler devraient être alignés dans l'entrejeu, aux dépens d'Adrien Rabiot, qui pourrait débuter son troisième match consécutif sur le banc de touche. Sur le penalty, je fais une erreur techniquement. "Après, c'était difficile de revenir et de reprendre le ballon", a-t-il confié. "Et je pense qu'il y a peut-être un penalty pour nous sur Bernat... on manque un peu de chance pour gagner un match comme ça", a indiqué l'Allemand pour RMC Sport. C'est toujours comme ça avec cet arbitre. "Mais il faut oublier tout ce que l'arbitre a fait aujourd'hui, penser à nous et continuer à travailler".

"Napoli avait besoin de marquer pour revenir au score". Ils étaient chez eux, il y a beaucoup de joueurs de qualités.

Thiago Silva fait son mea culpa