Mercredi, 21 Novembre 2018
Dernières nouvelles
Principale » Qualifié de "propagande", un clip du gouvernement fait polémique — Européennes

Qualifié de "propagande", un clip du gouvernement fait polémique — Européennes

04 Novembre 2018

A chaque renouvellement du Parlement européen, les élections souffrent de taux d'abstention effarants: - 56,5 % en 2014, 60 % en 2009...

Le gouvernement français a compris le danger que l'Europe éclate.

Le parti de gauche Génération.s a l'intention d'agir face à cette vidéo. "Elle doit donc être retirée, et remboursée aux Français, ou comptabilisée dans les dépenses de campagne du parti d'Emmanuel Macron", s'est également indigné l'ancien député Jean-Frédéric Poisson, aujourd'hui proche de Nicolas Dupont-Aignan.

On y voit des images de migrants sauvés de la noyade, de femmes porter leurs enfants à bout de bras ou encore de catastrophes naturelles.

Le 28 octobre, le chef de file de la Liga (extrême droite) et ministre de l'Intérieur italien Matteo Salvini avait lui-même tourné en dérision ce clip de campagne via son compte Twitter. Climat: agir ou ignorer? Ainsi, le débat sur la liberté de circulation des capitaux, le protectionnisme ou les travailleurs détachés est habilement transformé en un faux dilemme "emploi: partenaires ou concurrents". Le texte qui couronne ces deux figures du "populisme" de droite est clair: "Europe: union ou division?". C'est le début d'une succession d'alternatives binaires, entrecoupées d'images chocs.

Les aides versées par les comités d'entreprise pourraient bientôt être taxées — Salariés
La CGT a fustigé une "attaque sans précédent contre le droit aux vacances, l'accès à la culture et au sport pour toutes et tous". Le député Paul Christophe a tenu à "rassurer" les professionnels concernés.

Le président Emmanuel Macron n'a cessé ces dernières semaines de marteler que les élections européennes de mai 2019 se résumeraient à une lutte entre progressistes et nationalistes dont Matteo Salvini et Viktor Orban seraient les premiers représentants. En votant, vous décidez comment! "Le gouvernement français publie, aux frais des contribuables, un clip officiel pour les européennes en me présentant comme un croquemitaine pour faire peur", s'est-il amusé.

En premier lieu, plusieurs membres de l'opposition comme Laurence Sailliet, qui est l'actuelle porte-parole du parti Les Républicains affirmait ce matin sur CNews: "Emmanuel Macron fait sa propagande sur les frais de l'État, c'est un clip de propagande, mais il le fait passer pour un clip qui amènerait les citoyens à aller voter et je ne trouve pas ça très honnête". "En 2019, un printemps des peuples qui va les balayer les attend", a-t-il écrit sur Twitter. Des plans de Matteo Salvini et Viktor Orban, dirigeants italiens et hongrois, eurosceptiques convaincus.

Mise en ligne sur le compte YouTube du gouvernement le 26 octobre dernier, cette courte vidéo au montage alarmiste égrène les enjeux des prochaines élections sur un ton qui n'a en effet rien de neutre.

Même sentiment au Parti socialiste, où le secrétaire national et sénateur Rachid Temal dénonce un "clip de propagande " et demande, comme le parti de Benoît Hamon, le retrait du clip.

Qualifié de