Mercredi, 21 Novembre 2018
Dernières nouvelles
Principale » Une Bretonne pousse un coup de gueule et interpelle Emmanuel Macron — Hausse du carburant

Une Bretonne pousse un coup de gueule et interpelle Emmanuel Macron — Hausse du carburant

03 Novembre 2018

Elle ne s'attendait sans doute pas à faire à ce point le tour de la France sur les réseaux sociaux.

Une flambée du prix de l'essence qui s'ajoute au durcissement du contrôle technique au printemps dernier ou à l'installation toujours plus nombreuse de radars au bord des routes.

"Je viens faire une vidéo coup de gueule", annonce-t-elle en préambule. "J'ai deux petits mots à dire à monsieur Macron et son gouvernement". Pour Jacline Mouraud, une automobiliste de Ploërmel en Bretagne, c'en est trop. Le 18 octobre, elle poste une vidéo sur Facebook pour interpeller le gouvernement et fait le buzz sur Internent. Quand est-ce que va se terminer la traque aux conducteurs que vous avez mis en place depuis que vous êtes là? "On atteint des sommets (.) On en a plein les bottes, c'est clair?" "A part changer la vaisselle de l'Elysée ou vous faire construire des piscines". "On est traqué" constate l'automobiliste en colère qui roule 25.000 kilomètres par an, "on n'en peut plus". La conductrice bretonne conclue sa vidéo par une question adressée du Président de la République: Où va la France, Monsieur Macron? "Certainement pas là où vous avez dit que vous l'amèneriez". Le mouvement enfle et traduit un ras le bol des Français, qui se manifeste à travers de multiple messages, pétitions et un appel à manifester partout en France le 17 novembre prochain.

Les aides versées par les comités d'entreprise pourraient bientôt être taxées — Salariés
La CGT a fustigé une "attaque sans précédent contre le droit aux vacances, l'accès à la culture et au sport pour toutes et tous". Le député Paul Christophe a tenu à "rassurer" les professionnels concernés.

Après avoir mis sa vidéo en ligne, Jacline assure avoir reçu des milliers de témoignages. "Je crois que si le message passe, c'est peut-être parce que j'ai les cheveux gris et que je suis une femme".

En ce qui concerne la hausse des prix du carburant, "c'est compliqué mais il n'y a pas le choix", a assuré samedi le Premier ministre Édouard Philippe, lors de son déplacement au Vietnam.

Une Bretonne pousse un coup de gueule et interpelle Emmanuel Macron — Hausse du carburant