Lundi, 19 Novembre 2018
Dernières nouvelles
Principale » Nouvelle vidéo choc de L214 dans un abattoir de l'Indre — Maltraitance animale

Nouvelle vidéo choc de L214 dans un abattoir de l'Indre — Maltraitance animale

03 Novembre 2018

L'association de défense de la cause animale L214 dévoile de nouvelles images chocs de maltraitance animale sur des boeufs et des chevreaux, filmées dans un abattoir certifié bio de l'Indre.

Après s'être indigné des conditions d'élevage de cochons dans une exploitation de Charente, L214 a publié une nouvelle vidéo.

Les images, relayées par Le Figaro, ont été tournées sur trois jours entre la fin du mois d'août et mi-septembre, pendant 19 heures au total.

La vidéo montre ainsi "des animaux, déjà suspendus par une patte, [qui] sont saignés alors qu'ils sont pleinement sensibles et conscients: aucun contrôle de sensibilité n'est effectué après l'utilisation du matador (pistolet à tige perforante) censé étourdir les animaux". Il y a aussi ce cas d'un chevreau qui tente de s'enfuir alors qu'il est violemment traité et subit des décharges électriques avant d'être tué encore conscient. "Un employé transperce la patte d'un autre chevreau pour le suspendre avant même de le tuer".

PSG - Cavani sous le charme de Tuchel
Mais ne lui parlez surtout pas des rumeurs mercato qui le renvoient à Naples . Ça n'aide pas que le coach parle peu ou pas. De retour de blessure, Edinson Cavani peut déjà reprendre l'entraînement collectif avec le Paris Saint-Germain.

L214 déplore aussi le fait qu'un "employé chargé de saigner les animaux ne porte aucun équipement professionnel: il est vêtu d'un simple t-shirt". Elle demande à Super U et Carrefour qui commercialisent des viandes abattues dans l'établissement de cesser immédiatement de s'y approvisionner et à la préfecture de l'Indre de fermer l'abattoir.

De son côté, selon les informations de France Bleu Berry, l'abattoir a lui aussi déposé plainte jeudi 1er novembre. Le parquet a ouvert une enquête préliminaire pour intrusion dans les locaux et captation d'images dans un lieu privé.

"Evidemment, on ne peut pas supporter les images que l'on voit sur la vidéo", commente François Daugeron, président de la Communauté de communes de La Châtre et Sainte-Sévère, qui gère l'établissement, contacté par France Inter, avant d'affirmer avoir "pris conscience" de la situation et expliquant vouloir "tout mettre en oeuvre pour améliorer la situation". "Et forcément, on n'imagine pas que ça puisse se passer comme ça".

Nouvelle vidéo choc de L214 dans un abattoir de l'Indre — Maltraitance animale