Mercredi, 21 Novembre 2018
Dernières nouvelles
Principale » Le ministre de l’Agriculture fait fermer un abattoir de l’Indre — Maltraitance animale

Le ministre de l’Agriculture fait fermer un abattoir de l’Indre — Maltraitance animale

03 Novembre 2018

Le préfet de l'Indre a ordonné, la suspension provisoire et immédiate de l'activité d'un abattoir du département, à la demande du ministre de l'agriculture, Didier Guillaume, qui a dénoncé dans un communiqué les "pratiques inacceptables " et des "actes inexcusables " de l'établissement. "Aucun contrôle de sensibilité n'est effectué après l'utilisation du matador (pistolet à tige perforante) censé étourdir les animaux", écrit l'association dans un communiqué. "Des bovins commencent à être découpés alors qu'ils sont encore vivants". Et pourtant, les images divulguées par L214 témoignent de pratiques ne cherchant pas à limiter la souffrance des animaux.

Une enquête administrative a également été ordonnée.

Didier Guillaume rappelle que le gouvernement "a récemment renforcé le plan gouvernemental en faveur du bien-être animal" et que la loi du 30 octobre 2018, promulguée le 2 novembre, créé "un nouveau délit de maltraitance en abattoir" et "accentue les sanctions" contre "tout professionnel qui ne respecterait pas ses obligations vis-à-vis de la protection animale". "Les inspections et audits ne suffisent plus, il faut maintenant contrôler les abattoirs en continu pour mise aux normes et éradication de ces pratiques", a ajouté le ministre écologiste.

L'association, qui porte plainte auprès du procureur de la République de Châteauroux pour maltraitance et sévices graves, dénonce aussi "les carences des services vétérinaires qui permettent la persistance de ces actes ". Le distributeur Carrefour a assuré à l'AFP, par téléphone, qu'il ne s'approvisionnerait plus chez ce fournisseur.

Rappel de 1,6 million de véhicules, l’airbag en défaut — Toyota
Le constructeur japonais annonce que son système d'airbag pourrait être sujet à des courts-circuits internes. Un autre rappel s'en suivait et portait sur 600 000 voitures, dont 255 000 en Europe (13 400 en France).

Une plainte a été déposé par l'abattoir des Lacs, où la vidéo a été tournée, et le parquet a ouvert une enquête préliminaire pour intrusion dans les locaux et captation d'images dans un lieu privé, selon France bleu Berry.

Des images difficilement soutenables dont le but est évidemment de dénoncer les conditions de ces animaux, mais aussi d'inciter les Français à ne pas encourager ce système, en renonçant à la consommation de viande animale. "Nous sommes conscients que ce métier d'abatteur, très difficile, doit évoluer, réagit François Daugeron, président de la communauté de communes de La Châtre, après avoir vu cette vidéo".

Elle dénonce les "pratiques cruelles" de l'établissement public, pourtant "à taille humaine" et certifié bio, publiant une nouvelle vidéo choc, commentée par la chanteuse du groupe Shaka Ponk, Samaha Sam.

Le ministre de l’Agriculture fait fermer un abattoir de l’Indre — Maltraitance animale