Samedi, 17 Novembre 2018
Dernières nouvelles
Principale » Les Marseillais enragent — Arbitrage

Les Marseillais enragent — Arbitrage

29 Octobre 2018

L'entrée de Kylian Mbappé a changé la donne, avec son but à la 65e minute. C'est donc une faute d'arbitrage et une faute qui pèse lourd à la fin du match " a regretté Pierre Ménès, pour qui l'OM aurait donc pu arracher le match nul sans véritablement briller.

Cette 86e minute ne manquera pas de faire parler encore quelques temps du côté de la Canebière. Après le match, ils estimaient avoir été victimes d'une injustice arbitrale, en référence à la faute sifflée contre Kevin Strootman face à Marquinhos. " Les joueurs marseillais ont également exprimé leur frustration". Je ne fais pas de faute. "Il faut qu'on continue comme ça".

Allemagne : lourdes pertes pour le parti de Merkel lors d'une élection régionale
Mme Merkel a fait part de sa décision ce matin aux dirigeants de son parti, l'Union chrétienne-démocrate (CDU). Angela Merkel préside la CDU depuis 2000.

Il n'en fallait pas tant pour lancer une polémique (inutile). Adil Rami, défenseur de l'OM, était en colère après la partie, devant la presse: "Moi je ne comprends pas". Le champion du monde n'a pas voulu remettre en cause la décision de l'arbitre de la rencontre. Mais on fait des réunions avec les arbitres en début de saison, a-t-il rappelé. "Messieurs les arbitres, ça ne sert à rien ces réunions, à dire qu'avec le VAR, on va terminer l'action et regarder la vidéo". Aujourd'hui, ça n'a pas été le cas, il n'y a aucune faute sur l'égalisation à 1-1. À 1-1, au Vélodrome, on peut faire quelque chose avec l'engouement et la ferveur de nos supporters. "C'est décevant. On a la chance d'avoir le VAR, il faut en profiter", a déclaré le défenseur marseillais, en désaccord total avec Marquinhos sur ce point. "Je trouve que c'est très sain d'être en mesure d'aller discuter avec les arbitres". Sur les images, on voit pourtant que c'est Marquinhos qui semblait s'empaler sur l'épaule du Néerlandais, qui récoltait un carton jaune pour contestation. Je n'ai pas dû faire suffisamment d'études pour comprendre la définition de l'obstruction dans le football. L'obstruction, je ne l'ai pas vue. Je ne suis évidemment pas d'accord avec cette décision de l'arbitre. Il aurait fallu qu'il laisse jouer et consulte éventuellement la VAR a posteriori pour savoir si la faute de Strootman était réelle ou non. Et de conclure: "Le match est fini, il y a 2-0, ils peuvent dire ce qu'ils veulent. Ils ont montré toutes les qualités qu'on attend d'un joueur de l'OM".

Les Marseillais enragent — Arbitrage