Samedi, 17 Novembre 2018
Dernières nouvelles
Principale » IBM va acheter Red Hat, un géant de l’open-source

IBM va acheter Red Hat, un géant de l’open-source

29 Octobre 2018

L'acquisition de Red Hat change la donne, elle rebat les cartes de tout le marché du cloud", a déclaré Virginia " Ginni " Rometty, CEO d'IBM". Il faut dire que Red Hat est un acteur majeur dans le monde de l'open-source en général, et des serveurs en particulier, domaine de prédilection d'IBM aujourd'hui. Comme l'indique l'entreprise, 80% de la charge de travail n'est pas encore transposable dans le cloud, parce que le marché reste toujours particulièrement fermé.

Red Hat pourrait renforcer la position d'IBM dans l'informatique dématérialisée (cloud) "hybride" et lui permettre d'élargir l'éventail des services proposés notamment dans ce secteur. "En nous associant à IBM, nous disposerons d'un niveau d'échelle plus élevé, de ressources et de capacités accrues pour accélérer l'impact de l'open source comme base de la transformation numérique et faire connaître Red Hat à un public encore plus large, tout en préservant notre culture unique et notre engagement indéfectible envers l'innovation open source ".

Principalement centré sur les entreprises et l'hébergement géré dans le cloud, IBM va débourser 190 dollars par action Red Hat pour faire tomber l'éditeur dans son giron.

L'entreprise se recentre depuis plusieurs années sur des créneaux jugés plus porteurs comme l'analytique, le mobile et la sécurité, regroupés sous l'appellation "impératifs stratégiques" et destinés à compenser le déclin de ses activités traditionnelles. Elle précise qu'elle a "l'intention de garder le siège de Red Hat, ses installations, sa marque et sa façon de faire ".

A l'instar d'Amazon ou de Microsoft, IBM a fait du "cloud" une priorité dans sa stratégie de croissance.

Puni, vidi, vici : Kylian Mbappé, sanctionné puis buteur contre Marseille
Car le PSG , 1er avec 30 points, a déjà creusé l'écart dans le championnat, dont Marseille occupe la cinquième place (19 points). L'ailier de 25 ans, gêné par des douleurs récurrentes au talon droit, figure bien dans le groupe convoqué pour la rencontre.

Le PDG d'IBM Ginni Rometty note que la plupart des entreprises sont à 20 % du long du voyage vers le cloud, utilisent la "puissance de calcul en location pour réduire les coûts". Ce mouvement est né dans les années 90 pour contrer les géants comme Microsoft qui vendent leurs logiciels sans possibilité de les modifier. Entre le 1er juillet et le 30 septembre, le bénéfice ajusté avant impôt du groupe a également grimpé de 16% sur un an à 6,19 milliards de dollars, battant largement les prévisions de Bloomberg News qui l'annonçaient à 5,73 milliards.

Pour aider à faire face financièrement IBM renonce à son plan de rachat d'actions en 2020 et 2021.

Figurant parmi les premiers grands fournisseurs IT à avoir affirmé et concrétisé son engagement dans l'open source, IBM franchit une étape radicale en rachetant Red Hat, l'une des grandes figures de la communauté et l'un de ses partenaires.

Les deux groupes se connaissent et travaillent déjà depuis 17 ans sur des projets communs.

La transaction IBM-Red Hat devrait être bouclée dans le second semestre 2019.

IBM va acheter Red Hat, un géant de l’open-source