Mercredi, 12 Décembre 2018
Dernières nouvelles
Principale » " "Lactalis. 8 000 t de lait " potentiellement contaminé " écoulées ?

" "Lactalis. 8 000 t de lait " potentiellement contaminé " écoulées ?

24 Octobre 2018

"Les 8000 tonnes visées par Le Canard Enchaîné ont été fabriquées sur la Tour 2 non objet de la contamination et conditionnées sur un circuit d'ensachage indépendant".

Selon l'hebdomadaire satirique, qui s'appuie sur des " documents fournis par la préfecture de Mayenne " récemment rendus publics, la décision de justice, du 9 décembre 2017, ordonnant le rappel du lait infantile produit à Craon ne concernait pas le lait en poudre pour adultes. "C'était prendre un risque inutile pour la santé publique", a confié au Canard Enchaîné un fonctionnaire de la DGCCRF (direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes) qui a requis l'anonymat.

"Alors que tous les produits infantiles fabriqués à l'usine de Craon depuis avril 2017 ont été retirés et rappelés de la vente, suspectés d'être contaminés aux salmonelles, la poudre de lait fabriquée dans la même usine à la même période et destinée aux préparations industrielles (glaces, pâtisseries etc) à été écoulée sans encombre", dénonce l'AFVLCS.

Ce qui n'est pas l'avis de l'Association des familles victimes du lait contaminé aux salmonelles (AFVLCS), qui expliquait, en juin, dans nos colonnes, que "des traces de salmonelles auraient aussi été retrouvées dans la tour n°2 ". "Pourquoi Lactalis n'a-t-il pas procédé comme pour les produits infantiles aux retraits/rappels de ces produits potentiellement contaminés aux salmonelles?", s'interroge le président de l'AFVLCS, Quentin Guillemain, dans le même texte. C'est ce qu'elle aurait appris dans des documents transmis par la préfecture de Mayenne.

Près de 8.000 tonnes de lait "potentiellement contaminé" aurait été écoulées — Lactalis
Il s'agirait plus précisément de poudre de lait destinée aux préparations industrielles (glaces, pâtisseries...). La production de lait infantile a repris début juillet dans la tour 2. 36 nourrissons atteints de salmonellose .

Interviewé par Franceinfo, le président de l'association des victimes, Quentin Guillemain, accuse directement l'Etat de "complicité". "Aussi en toute transparence avec les autorités, ces produits n'étaient pas concernés par le retrait/rappel", a indiqué Lactalis dans un communiqué "condamnant fermement" des "accusations sans fondement".

36 nourrissons atteints de salmonellose. Lorsque l'affaire avait éclaté au grand jour en décembre dernier, celle-ci avait ainsi justifié la présence de salmonelle par des travaux au sein de l'usine de Craon en février 2017.

Le ministère de l'Agriculture a annoncé le 18 septembre que le groupe, numéro un mondial du lait, avait été à nouveau autorisé à commercialiser la poudre de lait infantile produite dans cette usine, neuf mois après le début du scandale sanitaire.