Lundi, 19 Novembre 2018
Dernières nouvelles
Principale » Le gouvernement chinois en opération séduction — Internement de Ouïghours

Le gouvernement chinois en opération séduction — Internement de Ouïghours

21 Octobre 2018

"Pas moins d'un million" de citoyens chinois musulmans, essentiellement de la province du Xinjiang, auraient été envoyés par les autorités chinoises dans des camps de détention, selon des organisations de défense des droits de l'homme.

Mais la Chine, malgré les demandes de Washington de dévoiler la vérité, avait toujours nié l'existence de ces camps. Mais la semaine dernière, le Parti communiste chinois a brusquement changé de discours et tenté de justifier l'enfermement d'au moins 800 000 personnes, majoritairement issues de l'ethnie ouïghoure, en proposant des amendements à la loi "antiextrémisme" Ces nouveaux textes cherchent à donner un cadre légal à l'utilisation de "centres de formation professionnelle" pour "éduquer et transformer" les personnes influencées par une "idéologie extrémiste" et leur offrir des "opportunités d'emploi". Mais cela ne devra pas justifier une telle pratique qui rappelle celle de l'ancien empire soviétique, sous le règne de Staline, qui envoyait tout opposant ou suspect au goulag.

Des sportifs de la région interpellent Emmanuel Macron
Les présidents de fédérations olympiques d'été ont mis une deuxième couche dans L'Equipe vendredi, avec un courrier "aux élus de la Nation ".

Dans une interview accordée à l'agence de presse, Xinhua, Shohrat Zakir, président de la région autonome ouïgoure du Xinjiang, a expliqué le lancement du "programme d'éducation et de formation professionnelle", destiné à "faciliter ses efforts pour lutter contre le terrorisme et l'extrémisme". Selon lui, ces établissements de " formation professionnelle " visent à améliorer les aptitudes et le niveau de mandarin des membres de minorités ethniques. Pékin dit s'inquiéter d'une poussée de l'islamisme radical au Xinjiang, où environ la moitié des quelque 24 millions d'habitants est de confession musulmane. Human Rights Watch (HRW) parle, elle, de "violations des droits de l'homme à une échelle jamais vue depuis des décennies". Il n'a pas précisé combien de personnes y étaient accueillies, ni si elles sont autorisées à en sortir comme elles le veulent. "Grâce à la formation professionnelle, la plupart de ces stagiaires peuvent réfléchir à leurs erreurs et voir la véritable nature et le préjudice entraîné par le terrorisme et l'extrémisme religieux ". Mais l'internement de nombreux adultes dans ces établissements fait que des jeunes se retrouvent désormais sans leurs parents. Certains sont élevés par leur famille proche, d'autres sont remis à des orphelinats publics.

" Cela fait partie d'un programme gouvernemental pervers qui consiste à soustraire des enfants de citoyens musulmans d'ethnie turque à leurs familles, au nom de leur bien-être matériel", a-t-elle indiqué mardi dans un communiqué. " Aucune opération de communication ne peut cacher le fait que les autorités chinoises mènent une campagne de répression systématique ".

Le gouvernement chinois en opération séduction — Internement de Ouïghours