Mardi, 13 Novembre 2018
Dernières nouvelles
Principale » Le Canada légalise le cannabis dans l'euphorie

Le Canada légalise le cannabis dans l'euphorie

21 Octobre 2018

Ian Power, l'un des premiers clients à faire l'achat de cannabis récréatif en toute légalité au Canada, a déclaré qu'il n'avait aucune intention de fumer ou de consommer le gramme de marijuana qu'il venait d'acheter.

Au Québec, une douzaine de boutiques d'Etat de la Société québécoise du cannabis (SQDC) ont ouvert et celle-ci pourrait en ouvrir 150 d'ici trois ans. "Il gèle dehors, mais je n'ai pas froid".

Trois ans après son élection, le gouvernement libéral de Justin Trudeau réalise l'un de ses engagements de campagne les plus symboliques: le Canada est seulement le deuxième État de la planète à autoriser la marijuana récréative, après l'Uruguay en 2013.

À minuit, des centaines de clients faisaient le pied de grue devant un détaillant privé de la rue Water, la principale artère commerciale de la capitale de Terre-Neuve-et-Labrador.

Les consommateurs se sont levés aux aurores pour acheter les premiers grammes de cannabis légaux. "C'est historique, je voulais être là!", explique-t-il à l'AFP. Cette démarche a semblé donner ses fruits, les prix du cannabis sur le marché noir s'affichaient fortement en baisse, moins de 24 heures de la légalisation du pot à des fins récréatives au pays. Plusieurs d'entre eux ont apporté des chaises pliantes et tuaient le temps en... fumant un joint.

La mise en œuvre de cette mesure sera scrutée et disséquée tant par les Canadiens, appelés aux urnes dans un an pour des législatives incertaines, que par les pays alliés d'Ottawa.

Réalisateurs, humoristes, journalistes... Plusieurs personnalités indiennes de l'industrie du spectacle et des médias se sont vues accusées publiquement ces derniers jours de comportement inapproprié envers des femmes dans cette société patriarcale.

EXCLUSIF Comment le gouvernement compte renforcer la prime à la casse
C'est aujourd'hui au tour de celui d'Edouard Philippe , qui se voit du coup obligé de trouver une solution pour rendre la facture moins douloureuse.

Les retombées économiques de ce nouveau marché sont estimées à environ six milliards de dollars canadiens (soit à peu près quatre milliards d'euros). "Cela fait au moins deux ans qu'on travaille avec les différents gouvernements", a répondu le Premier ministre canadien, répétant que la législation doit permettre de restreindre l'accès de cette drogue douce aux mineurs et "enlever l'argent des poches des organisations criminelles".

Dès mercredi matin, le ministre de la Santé publique Ralph Goodale a annoncé un projet d'amnistie pour les consomateurs condamnés à des peines légères pour simple possession de cannabis.

En campagne en 2015, Justin Trudeau avait reconnu avoir lui-même fumé quelques joints par le passé, y compris lorsqu'il était député d'opposition.

Reste que pour nombre de Canadiens, le 17 octobre 2018 restera une journée historique et du Pacifique à l'Atlantique, des dizaines de fêtes ont été spécialement prévues mercredi, en particulier à Toronto et à Montréal. Ces dernières "ne vont pas disparaître tranquillement du jour au lendemain", préviennent les autorités. Mais désormais Premier ministre, il affirme avoir renoncé aux pétards.

Selon les statistiques officielles, 16% de la population canadienne a fumé du cannabis en 2017, ce qui représente 773 tonnes de drogue douce.

En effet, Bill Blair envisage d'amputer 25% du marché noir d'ici la fin de l'année, puis la moitié d'ici un an.

Le Canada légalise le cannabis dans l'euphorie