Mardi, 13 Novembre 2018
Dernières nouvelles
Principale » EXCLUSIF Comment le gouvernement compte renforcer la prime à la casse

EXCLUSIF Comment le gouvernement compte renforcer la prime à la casse

20 Octobre 2018

C'est aujourd'hui au tour de celui d'Edouard Philippe, qui se voit du coup obligé de trouver une solution pour rendre la facture moins douloureuse. Selon Les Echos, le gouvernement envisage une extension et une augmentation de la prime à la casse, à l'occasion de l'examen du budget 2019, censé mettre l'accent sur le pouvoir d'achat des Français.

La prime à la conversion qui encourage les automobilistes à changer leurs vieux véhicules polluants en achetant des voitures plus propres, dépasse largement les objectifs du gouvernement, avec plus de 170.000 dossiers déposés cette année, selon le ministère de la Transition écologique. Elle prévoit le versement de 1000 euros (2000 euros pour les ménages non-imposables) pour la mise au rebut des véhicules diesel d'avant 2001 (et d'avant 2006 pour les ménages non-imposables) et des véhicules essence d'avant 1997.

Encore une hausse du prix du gaz de 5 % en novembre
Cette augmentation des tarifs réglementés d'Engie a été décidée en accord avec la Commission de régulation de l'énergie (CRE). Cela représente 5,4% toutes taxes comprises, avait indiqué auparavant une source proche du dossier.

La prime passerait de 2.000 à 2.500 euros pour un foyer non imposable au 1er janvier 2019. En échange, ils doivent acheter une voiture diesel construite après 2011 ou un véhicule essence ou électrique portant la vignette Crit'Air 1 ou 2 (après 2005).

Si elle ne concerne actuellement que les véhicules électriques neufs, la prime à la conversion de 2500 euros serait par ailleurs étendue aux véhicules électriques et hybrides d'occasion. La prime sera ainsi de 2.500 euros pour l'achat d'un hybride neuf, un type de véhicule disponible à partir de 35.000 euros. "Il faut des seuils de prix pour cette mesure, sans quoi cela financera des modèles SUV qui sont nombreux parmi les hybrides rechargeables", avertit Marie Chéron, responsable mobilités à la Fondation pour la nature et l'homme (ex Fondation Hulot).

EXCLUSIF Comment le gouvernement compte renforcer la prime à la casse