Lundi, 19 Novembre 2018
Dernières nouvelles
Principale » Créteil : il braque sa professeure pour qu'elle le note présent

Créteil : il braque sa professeure pour qu'elle le note présent

20 Octobre 2018

Depuis vendredi, la vidéo tourne en boucle sur les réseaux sociaux. Deux lycéens de 16 ans sont en garde à vue.

"Ce n'est pas un lycée qui est habitué à ce genre de choses", a cependant nuancé Didier Sablic, professeur depuis près de 25 ans au sein de l'établissement concerné, le lycée Edouard-Branly de Créteil, où il y a selon lui "beaucoup de projets" et de "travail avec les élèves sur le communication et le respect". "Quand vous faites face à une situation de ce type, c'est difficile de savoir comment réagir".

Quelles suites ont été données à cette affaire?

.

Vendredi après-midi, la professeure a porté plainte au commissariat de Créteil pour "menaces avec arme et diffusion d'images", "accompagnée" par sa hiérarchie, a indiqué à France Bleu Paris le rectorat de l'académie de Créteil. Une enquête a été ouverte par la sûreté territoriale du Val-de-Marne et celui qui tenait l'arme à air comprimé s'est rendu de lui-même aux forces de l'ordre. Le jeune a été interpellé et placé en garde à vue. D'après les informations d'Europe 1, il s'agit d'un pistolet à bille airsoft. Le troisième suspect, qui a filmé la scène n'a toujours pas été retrouvé.

Eden Hazard en excellente forme avant d'affronter Manchester United — Chelsea
C'est déjà oublié, j'ai également fait beaucoup d'erreurs dans ma carrière et je ne vais pas te tuer pour la tienne'. Plusieurs stewards se sont fort heureusement interposés pour éviter que la situation dégénère totalement.

Les élèves de première professionnelle impliqués sont "placés en mesure conservatoire en attendant un conseil de discipline, qui ne présage pas du reste des démarches judiciaires".

Le ministre de l'Education nationale, Jean-Michel Blanquer, a rapidement réagi sur Twitter. "Solidarité avec le professeur", a-t-il assuré, ajoutant condamner "avec fermeté" ces "actes de menace".

LIRE AUSSI Violence au lycée: l'appel des profs de Gallieni.et après?

Créteil : il braque sa professeure pour qu'elle le note présent