Lundi, 19 Novembre 2018
Dernières nouvelles
Principale » Macron joue la sécurité après la montre — Remaniement

Macron joue la sécurité après la montre — Remaniement

16 Octobre 2018

Emmanuel Macron devant l'Élysée.

D'abord pressentie a minima, la refonte de l'équipe gouvernementale a gagné en profondeur au fil des jours. C'est la troisième fois depuis la démission de Gérard Collomb début octobre.

Emmanuel Macron, qui doit se rendre dans le département sinistré "dès que possible" mais de façon à ne pas gêner les secours, a exprimé "l'émotion et la solidarité de toute la nation à l'endroit de nos compatriotes victimes", en marge de sa rencontre avec le président sud-coréen, Moon Jae-in, reçu à l'Élysée lundi après-midi.

La députée LREM Amélie de Montchalin a concédé lundi l'existence d'"une période de flottement relatif". "Cette équipe gouvernementale va inscrire son action dans la continuité", a expliqué l'entourage d'Emmanuel Macron, une volonté illustrée par l'absence de démission du gouvernement et du Premier ministre.

Interrompues, officiellement du moins, en fin de semaine passée lors de la visite du chef de l'Etat à Erevan pour le sommet de la francophonie, les discussions sur le profil des potentiels entrants se sont poursuivies tout le week-end entre Emmanuel Macron et Edouard Philippe.

- Jacqueline Gourault a été nommée à la tête d'un grand ministère de la Cohésion des territoires - en remplacement de Jacques Mézard, qui quitte le gouvernement - et sera épaulée par Sébastien Lecornu et Julien Denormandie.

Un record de 1000 milliards d'euros prélevés atteint — Impôts
Avec 1.057 milliards d'euros collectés, l'État engrange 43,3 milliards d'euros supplémentaires par rapport à l'année 2016. Les cotisations sociales ont pesé pour 37% des prélèvement obligatoires et les impôts pour 63%.

L'enjeu était le suivant: maintenir l'équilibre macronien, avec des personnalités venant du centre gauche, du centre et du centre droit, dans un souci de parité hommes-femmes et laissant la part belle à la société civile, incarnation de la promesse du nouveau monde. Il pourrait être épaulé par un expert, sur le modèle de Jean-Michel Blanquer à l'Education.

Françoise Nyssen, la ministre de la Culture empêtrée dans une affaire de travaux illégaux présumés, a également été remerciée.

D'autant que MM. Macron et Philippe pourraient décider de retisser des liens avec les territoires en créant un ministère ad-hoc, face à une grogne croissante des collectivités locales illustrée notamment par la polémique sur la taxe d'habitation et le mouvement #Balancetonmaire.

Stéphane Travert, ministre de l'Agriculture et de l'Alimentation, très critiqué pour sa proximité avec les syndicats et les lobbys agricoles, sera remplacé par Didier Guillaume, sénateur de la Drôme et ancien socialiste.

Quant au remaniement du gouvernement, l'Élysée a annoncé qu'il n'aurait pas lieu avant le retour du Président d'Arménie car M.Macron souhaitait "prendre tout le temps nécessaire, dans le calme, le professionnalisme et le respect des personnes, à la composition d'une équipe cohérente et de qualité au service des Français", selon un communiqué.

Macron joue la sécurité après la montre — Remaniement