Mardi, 18 Décembre 2018
Dernières nouvelles
Principale » Plongeon des Bourses asiatiques après le sombre mercredi de Wall Street

Plongeon des Bourses asiatiques après le sombre mercredi de Wall Street

11 Octobre 2018

"Je crois que la Fed est tombée sur la tête", a déclaré le président après la clôture d'une sombre séance à Wall Street où l'indice Dow Jones, encore à un record historique la semaine dernière, a accusé sa plus mauvaise performance depuis février. A Londres, le Footsie cède 1,51%, le Dax de la Bourse de Francfort 0,81% et le FTSE Mib milanais 0,85%. Les Bourses asiatiques ont suivi le mouvement avec des replis de 3,9 % pour le Nikkei japonais, de 4 % pour la Bourse de Hong Kong et même de 5,5 % pour les actions chinoises. "Je ne pense pas qu'il y ait eu des nouvelles de la Fed aujourd'hui qui n'aient pas été connues avant", a-t-il observé depuis l'île de Bali où il participe à la réunion du Fonds monétaire international (FMI) et de la Banque mondiale. Les bourses européennes atteignent ainsi leur plus bas niveau depuis février. À 9 heures (7 heures GMT), l'indice CAC 40 perdait 78 points à 5 128,22 points. "C'est un cumul de raisons: la chute à Wall Street, le bond des taux d'intérêt à long terme, des inquiétudes renouvelées sur les relations commerciales entre la Chine et les États-Unis et une attitude prudente en amont des annonces de résultats d'entreprises", a expliqué à l'agence Bloomberg Juichi Wako, de Nomura Securities à Tokyo. "En fait c'est la correction que nous attendions depuis longtemps", a poursuivi le président, qui s'exprimait à Erie en Pennsylvanie (nord-est) peu avant la tenue d'un meeting.

Un aveugle expulsé d'un supermarché avec son chien guide — Marseille
Jusque-là selon l'association aucune plainte n'a jamais abouti en justice, malgré l'amende de 450 euros prévue par la loi. La cause étant la présence de Loya dans le magasin.

Le président américain, Donald Trump, a critiqué publiquement la Réserve fédérale jeudi pour le deuxième jour consécutif, jugeant "ridicule" le relèvement des taux d'intérêt, qui complique le financement des déficits creusés par la politique fiscale et économique de son administration. "Mais je ne suis vraiment pas d'accord avec ce que la Fed est en train de faire, okay!", a encore lancé M. Trump. Elle compte le faire encore en décembre. "Les valeurs de la technologie souffrent car les gérants de portefeuille se détournent de ce secteur de croissance pour aller vers des entreprises qui présentent davantage de sécurité", voire vers d'autres produits financiers, a réagi Tom Cahill de Ventura Wealth Management. Ces taux au jour le jour, qui conditionnent les crédits à la consommation et les crédits immobiliers notamment, se situent désormais entre 2% et 2,25%. Le Nasdaq, à forte coloration technologique a perdu 4,08%, à 7422,05 points, sa pire séance depuis deux ans. Rompant avec la tradition d'un respect de l'indépendance de la puissante institution monétaire, Donald Trump, depuis cet été, n'hésite pas à dire haut et fort sa désapprobation de la remontée des taux. Les investisseurs ont été troublés par des commentaires mercredi dernier du président de la Fed, estimant que la Banque centrale était "encore très loin" du taux "neutre" auquel elle aspire, celui qui favorise la croissance sans nourrir de hausse des prix.

Plongeon des Bourses asiatiques après le sombre mercredi de Wall Street