Vendredi, 19 Octobre 2018
Dernières nouvelles
Principale » Gouvernement en France : un remaniement sans démission du Premier ministre

Gouvernement en France : un remaniement sans démission du Premier ministre

11 Octobre 2018

Pour le ministère de l'Intérieur, le gros morceau du remaniement, plusieurs noms circulent, mais la vérité se trouve encore dans les couloirs du Palais. Alors que des voix s'élèvent dans les rangs de la majorité et du gouvernement pour donner un "nouveau souffle" au quinquennat, l'Elysée tient à faire savoir qu'il n'est pas question de s'éloigner, aussi peu que ce soit, de l'agenda de "transformation" inauguré tambour battant en mai 2017. Des sources gouvernementales, mais aussi parlementaires, évoquent désormais l'annonce d'un nouveau gouvernement ce mercredi matin, jour du Conseil des ministres, qui sera suivi du départ d'Emmanuel Macron pour une visite en Arménie jusqu'à vendredi.

"La rentrée politique impose au Président de la République d'intégrer avec humilité qu'il ne dispose plus de sa pleine capacité à entraîner un pays euphorisé par son élection". Ils ont toujours la même relation, depuis le début, très fluide, constante. Pas forcément de quoi agacer les deux hommes qui, face aux suspicions de tensions apparues entre eux sur le casting du remaniement, font depuis une semaine, assaut de loyauté l'un envers l'autre.

Stoïque comme à son habitude, le premier ministre encaisse les coups et le rythme que lui impose le casse-tête du casting gouvernemental.

"On n'est pas en cohabitation, mais ça en a les atours", plaisante en forçant le trait une source LREM pour qui Edouard Philippe profite de la fébrilité politique ambiante pour "avancer ses pions".

L'Arabie saoudite autorise une fouille de son consulat à Istanbul — Journaliste disparu
Sur les images, le journaliste apparaît, entrant dans le consulat à 13h14 tandis qu'un van noir est visible, garé à proximité. Riyad a fermement démenti la thèse de l'assassinat.

Selon un sondage Odoxa-Dentsu Consulting pour franceinfo et "Le Figaro", les Français sont également une majorité à faire plus confiance au Premier ministre qu'au président de la République. Mais pendant ce laps de temps, l'Elysée fait ses petites recherches sur les futurs ministres afin d'éviter un nouveau scandale. Si tous s'y attendaient avant le conseil des ministres d'hier mercredi, c'est alors quelques heures avant cette rencontre que la Présidence informe la non-tenue de ce remaniement jusqu'au retour d'Emmanuel Macron d'Erevan où il doit passer trois jours.

Les soupçons deviennent de plus en plus pesantes: Édouard Philippe est indexé de compliquer l'équation du remaniement en voulant imposer ses choix à un Emmanuel Macron.

Le chef de l'Etat, qui s'est engagé à inscrire au calendrier une journée pour la commémoration du génocide arménien, s'est rendu jeudi au mémorial dédié aux victimes. À gauche, les personnes interrogées du PS et de LFI sont deux fois plus nombreuses (55% contre 28%) à préférer le Premier ministre au président.

Rappelons que le 2 octobre, le Président français a "accepté la démission de Gérard Collomb et demandé au Premier ministre d'assurer son intérim dans l'attente de la nomination de son successeur". La presse fait l'écho de nombreuses fuites et rumeurs. Mais ajoute l'air de rien: " S'il y avait un bras de fer, le dernier mot reviendrait assez rapidement au président pour des raisons institutionnelles.

Gouvernement en France : un remaniement sans démission du Premier ministre