Vendredi, 19 Octobre 2018
Dernières nouvelles
Principale » En garde à vue pour avoir mal scanné des articles — Ikea

En garde à vue pour avoir mal scanné des articles — Ikea

11 Octobre 2018

La jeune femme et son père payent leurs achats "en caisse minute", continue-t-elle sur le réseau social, mais oublient de scanner le couvercle - également payant - qui va avec le récipient. "Effectivement, il y avait un prix pour le couvercle et un autre pour le bocal, moi bien sûr j'ai pas capté donc je dis au vigile que c'est de ma faute", explique Émilie sur Twitter. Sur son compte Twitter, l'enseigne d'ameublement a présenté ses excuses à Émilie et son père. L'étudiante panique: "Je commence à devenir blanche fluo, je leur redis qu'on juste mal bipé des tupp". Entre le père de l'étudiante et le directeur, le ton monte vite. Ils étaient entendus chacun à leur tour puis ils ont été finalement libérés après trois heures de garde à vue. "[.] Je suis dans le mal complet, je commence à avoir les larmes aux yeux".

Elle et son père sont donc interceptés par un vigile. "Elle est choquée, elle ne comprend pas pourquoi on est là et elle m'explique qu'à Ikea ils sont assez sévères et qu'ils sont tout le temps en train de les appeler", relate Émilie.

C'est l'histoire folle de la semaine. Son thread se répand comme une traînée de poudre sur les réseaux sociaux. Son histoire, racontée dans une série de tweets que nous publions plus bas, fait un large buzz avec, au moment d'écrire ces lignes, plus de 30.000 retweets et quasiment autant de " like ".

Majorque : dix morts et un enfant porté disparu suite à des inondations
Parmi les dix morts figurent deux citoyens britanniques, a confirmé dans un communiqué une porte-parole du Foreign Office. De violentes inondations ont causé la mort d'au moins neuf personnes sur l'île de Majorque, dans les Baléares. .

Près de 24 heures après la publication des messages d'Émilie, l'entreprise réagit sur Twitter. Il s'agirait d'une simple erreur d'étiquetage, survenue le 1er octobre dernier. Nous privilégions toujours le dialogue et regrettons sincèrement cette situation. Devant le tollé général, le géant suédois décide de présenter ses excuses annonce "retirer la plainte".

Contactée par Le Figaro, la jeune femme n'a pas répondu à nos sollicitations, mais s'est brièvement confiée ce jeudi matin à Europe 1. Qu'à cela ne tienne, la sécurité du magasin a considéré qu'Emilie et son père tentaient de dérober... quatre tupperwares en verre. Le parquet refuse pour l'instant de confirmer ou d'infirmer ces informations.

Les deux hommes se sont disputés et le directeur a appelé la police.

En garde à vue pour avoir mal scanné des articles — Ikea