Samedi, 20 Octobre 2018
Dernières nouvelles
Principale » L'ambassadrice des États-Unis à l'ONU démissionne

L'ambassadrice des États-Unis à l'ONU démissionne

10 Octobre 2018

L'ambassadrice des Etats-Unis aux Nations unies, Nikki Haley, qui a un rang de ministre au sein du gouvernement américain, a présenté sa démission à Donald Trump, selon des médias américains. Nikki Haley de son côté a assuré qu'elle ne serait pas candidate à l'élection présidentielle de 2020, alors que les ambitions qui lui sont prêtées font l'objet de nombreuses rumeurs.

Il a également salué l'"incroyable travail" que Mme Haley avait effectué aux Nations unies et a déclaré qu'il dévoilerait le nom de son successeur "d'ici deux ou trois semaines". " Le calendrier de son départ est encore imprécis ", ajoute le site. L'équipe diplomatique initiale aura ainsi été totalement remodelée, avec l'arrivée au printemps de Mike Pompeo comme secrétaire d'Etat et de John Bolton comme conseiller à la sécurité nationale. "Nous sommes tous heureux pour vous, d'un côté, mais nous détestons vous perdre", l'a complimentée Donald Trump. "Le président Trump et l'ambassadrice Nikki Haley vont se rencontrer dans le Bureau ovale à 10h30 ce matin (14h30 GMT)", a simplement annoncé à la presse la porte-parole de la Maison-Blanche, Sarah Sanders.

Nobel d'économie: William Nordhaus et Paul Romer récompensés
Nordhaus pour "avoir intégré le changement climatique dans l'analyse macroéconomique à long terme" et à Paul M. Romer pour "avoir intégré les innovations technologiques dans l'analyse macroéconomique à long terme".

Elue députée de Caroline de Sud en 2004, elle a été la première femme gouverneur de de cet Etat en 2010.

C'est dire si le départ de Nikki Haley pourrait être un vrai coup dur pour le Président en poste, à quelques semaines des élections de mi-mandat qui s'annoncent difficiles. Si elle a laissé entendre l'existence de désaccords avec Donald Trump notamment lorsque ce dernier n'a pas clairement condamné les sympathisants nazis après la mort d'une manifestante antiraciste lors de violences à Charlottesville, à l'été 2017, elle a toujours pris soin de ne pas les étaler sur la place publique. "Et il écoute", avait-elle écrit dans une tribune dans la presse en septembre, en réponse au texte anonyme d'un membre de l'administration qui évoquait une "résistance de l'intérieur" aux agissements de Donald Trump.

L'ambassadrice des États-Unis à l'ONU démissionne