Samedi, 20 Octobre 2018
Dernières nouvelles
Principale » Le gouvernement s'efforce de dépolitiser l'incident Collomb — Remaniement

Le gouvernement s'efforce de dépolitiser l'incident Collomb — Remaniement

09 Octobre 2018

Lundi, le ministre de l'Intérieur par intérim devrait annoncer la démission de son gouvernement. Celui-ci, dont la loyauté à l'égard du chef de l'Etat n'a jamais été prise en défaut, a réalisé jusqu'ici un quasi sans faute, tirant aussi avantage de ses comportements retenus et de sa tempérance de langage, quand Emmanuel Macron n'a pas vraiment fait preuve de ces qualités durant les mois écoulés. Le Premier ministre Edouard Philippe est lui rentré de Lyon lundi soir et il a annulé le traditionnel petit-déjeuner de la majorité à Matignon. La nouvelle équipe devrait donc être en place mercredi pour le Conseil des ministres.

Combien de sortants? Entretenant le flou sur l'ampleur du remaniement une semaine après la démission de Gérard Collomb, Emmanuel Macron et Edouard Philippe doivent dévoiler mardi un nouveau gouvernement avec lequel ils espèrent tourner la page d'une rentrée calamiteuse.

Emmanuel Macron, dans son accession météorique aux plus hautes charges et armé de sa volonté de briser les structures anciennes, n'a pas bâti son pouvoir sur des fondations politiques profondes, et son mouvement, la République en marche (LREM), manque de figures proéminentes dans son entourage à qui il pourrait confier un ministère aussi sensible que l'Intérieur. Ce serait un signal fort sur la question de la parité hommes/femmes en politique mais pas une nouveauté: Michèle Alliot-Marie a été ministre de l'Intérieur de 2007 à 2009.

Aulas réclamerait 80 millions d'euros pour Ndombele — OL
Depuis le début de la saison, le milieu de terrain d'origine congolaise est devenu l'un des éléments clés de Bruno Genesio. A de nombreuses reprises, l'Allemand à la tête du PSG a regretté l'absence de recrue pour remplacer Thiago Motta.

Parmi les ministres qui pourraient être poussés vers la sortie: Françoise Nyssen (Culture, Photo AFP), fragilisée par une enquête sur des travaux d'agrandissement dans les locaux d'Actes Sud, et Jacques Mézard (Cohésion des Territoires), qui pourrait être remplacé par Christophe Béchu (ex-LR), tandis que son actuel secrétaire d'État Julien Denormandie pourrait obtenir un ministère du Logement. La Juppéiste Aurore Bergé pourrait la remplacer mais rien n'est moins sûr. Parmi les possibles promus d'octobre, Marlène Schiappa, Secrétaire d'État chargée de l'Égalité entre les femmes et les hommes, pourrait prendre du galon et devenir ministre. Le président Macron lui-même assurait qu'il ne s'agissait que d'une "péripétie". Las! Les noms de deux députés MoDem reviennent également dans les discussions, ceux de Marc Fesneau, pressenti à l'Agriculture et Jean-Noël Barrot, député des Yvelines qui a travaillé avec le ministre de l'Economie Bruno Le Maire sur le financement des entreprises. Enfin, la députée Amélie de Montchalin, rapporteuse du projet de loi de finances pour 2018 pourrait elle aussi faire son entrée au gouvernement.

"Je ne pense pas que ce soit souhaitable", a-t-elle affirmé, assurant que, quand on a des "velléités" de départ, "on le fait d'abord savoir au Premier ministre et on s'en va au moment ou ça paraît opportun au gouvernement".

Le gouvernement s'efforce de dépolitiser l'incident Collomb — Remaniement