Vendredi, 14 Décembre 2018
Dernières nouvelles
Principale » Vidéo. La Garde républicaine reprend "Emmenez-moi" de Charles Aznavour aux Invalides

Vidéo. La Garde républicaine reprend "Emmenez-moi" de Charles Aznavour aux Invalides

06 Octobre 2018

Le chef de l'État a pris la parole.

Enfant de la diaspora arménienne, le chanteur "savait, dans sa chair, que la France véritable est celle qui accueillie, qui ne se racornit pas dans la peur obsidionale mais continue de vivre dans l'hospitalité", a souligné le président.

Plus de 2 000 personnes ont assisté à cette cérémonie officielle, solennelle et très encadrée, comme cela fut le cas pour Simone Veil et Jean d'Ormesson. Un hommage pas assez populaire aux yeux de certains, plusieurs mois après l'adieu à Johnny Hallyday en présence d'une immense foule dans les rues parisiennes.

La fille de Marine Le Pen agressée jeudi soir — Nanterre
Celle-ci devait porter plainte dans la journée, selon une autre source policière. Le cousin de la jeune femme a porté plainte dans la nuit.

En référence à sa double culture, la Marseillaise et l'hymne arménien ont été joués par la garde républicaine au cours de la cérémonie. Un écran géant avait aussi été installé à l'extérieur. Un drapeau tricolore et une gerbe de fleurs aux couleurs de l'Arménie étaient posés sur le cercueil de l'artiste franco-arménien. Le président Emmanuel Macron a également convié le Premier ministre arménien Nikol Pachinian, qui a salué le "grand maître" et le président Armen Sarkissian. Il se l'était promis. "Aussi français qu'Aznavour", a-t-il insisté.

Sur Twitter, d'autres artistes mais aussi des personnalités du monde de la communication, de la politique ou des médias critiquent cet hommage aux Invalides. Parmi les personnalités qui ont fait le déplacement, Michel Drucker, Eddy Mitchell, Grand Corps Malade, Nicolas Sarkozy ou Marine Le Pen sont tous venus célébrer la mémoire d'un des derniers grands piliers de la chanson française. Le cortège funéraire s'est ensuite dirigé vers Montfort-l'Amaury (à l'ouest de Paris), où Charles Aznavour a été inhumé. Il reposera dans le caveau familial, aux côtés de ses parents et de son fils Patrick, décédé à l'âge de 25 ans. La presse a été tenue à l'écart du bâtiment religieux, où la cérémonie s'est tenue dans l'intimité, avec les proches du chanteur. "(.) c'est comme ça qu'il devint si Français", rappelant que le chanteur a promu la langue française dans le monde entier.

C'est en Arménie, la terre de ses ancêtres, que l'émotion a peut-être été la plus vive.

Vidéo. La Garde républicaine reprend