Dimanche, 9 Décembre 2018
Dernières nouvelles
Principale » Un deuxième référendum serait un vote "des politiciens" (Theresa May) — Royaume-Uni

Un deuxième référendum serait un vote "des politiciens" (Theresa May) — Royaume-Uni

05 Octobre 2018

Désireuse d'effacer le souvenir de son discours cauchemardesque de 2017, interrompu par des quintes de toux et l'effondrement d'une partie du décor, Theresa May s'est déhanchée sur Dancing Queen, tube du groupe suédois Abba, à son arrivée à la tribune du palais des congrès de Birmingham (centre de l'Angleterre). "Mais si nous restons unis et gardons notre calme, je sais que nous pouvons obtenir un accord satisfaisant pour le Royaume-Uni", a-t-elle affirmé.

Le plan de Chequers n'a pas trouvé grâce non plus aux yeux des dirigeants européens qui ont demandé à Theresa May de revoir sa copie pour le prochain conseil européen, les 18 et 19 octobre.

Londres et Bruxelles doivent parvenir à un accord au plus tard d'ici la mi-novembre. A savoir, en la poussant à abandonner ses propositions si décriées de "Chequers" pour le Brexit, un partenariat douanier rapproché avec l'UE.

"Des hommes politiques expliquant au peuple qu'il s'est trompé la première fois et qu'il devrait retenter sa chance".

Nadia Murad, de l’esclavage des jihadistes au prix Nobel de la paix
Elle a été nommée mi-septembre ambassadrice de l'ONU pour la dignité des victimes du trafic d'êtres humains. Ils ont servi d'arme dans la lutte contre les Yézidis et d'autres minorités religieuses.

Mais selon le Daily Telegraph, elle est "sous pression pour fixer un calendrier pour son départ" de son poste, car certains membres de son cabinet souhaitent qu'elle démissionne sitôt le Brexit consommé.

La question du Brexit domine le congrès du parti conservateur britannique qui se tient à Birmingham.

Le discours qu'il doit prononcer mardi risque d'éclipser les efforts déployés par Theresa May pour présenter un front uni dans les négociations engagées avec l'Union européenne et pour tenter de regagner la confiance des millions d'électeurs qui ont voté l'année dernière pour le Labour de Jeremy Corbyn privant les conservateurs de leur majorité absolue aux Communes.

"C'est une ligne rouge, et elle est rouge écarlate", a-t-elle ajouté sur la BBC.

Un deuxième référendum serait un vote