Dimanche, 9 Décembre 2018
Dernières nouvelles
Principale » Londres traitera les Européens comme les autres immigrés après le Brexit (May)

Londres traitera les Européens comme les autres immigrés après le Brexit (May)

04 Octobre 2018

La Première ministre britannique a fait allusion aux nouvelles règles que Londres appliquera en matière d'immigration après le Brexit. Aujourd'hui, mardi 2 octobre, Theresa May a effectivement révélé que le Royaume-Uni allait mettre fin à la libre circulation des personnes sur son sol, qu'elles soient européennes ou non.

Ce système devrait ainsi permettre à Londres de mieux maîtriser l'immigration et surtout, de limiter l'immigration des personnes peu qualifiées. Les visas délivrés aux étudiants ne seront pas soumis aux mêmes critères.Le ministre de l'Intérieur Sajid Javid a de son côté proposé une réforme du test que doivent passer les personnes souhaitant obtenir un passeport britannique, en y intégrant des références aux " valeurs britanniques ".

La décision du Royaume-Uni de quitter l'Union européenne a coûté 500 millions de livres (560 millions d'euros) par semaine à l'Etat britannique, ce qui efface pour le moment d'éventuelles économies provenant d'un arrêt de ses contributions à Bruxelles, selon les conclusions d'une étude publiée dimanche.

Le gouvernement publiera cet automne un document d'orientation énonçant comment fonctionnera le nouveau système d'immigration, avant de déposer un projet de loi l'an prochain.

Paul Pogba n'est plus autorisé à parler à la presse — Manchester United
Selon le coach des Red Devils José Mourinho , la police aurait refusé que le bus soit escorté à travers les embouteillages. ⋙ La danse enflammée de la maman de Paul Pogba fait le buzz! La situation à Manchester est très tendue en ce moment-même.

"Theresa May a bel et bien enterré la libre circulation des citoyens européens au Royaume-Uni".

La dirigeante conservatrice, dont le parti est réuni en congrès à Birmingham, avait laissé entendre qu'elle était prête à entériner une sortie de l'UE sans accord si les Ving-Sept continuaient à rejeter ses propositions sur les futures relations commerciales et la question de la frontière irlandaise.

"En ce qui concerne la frontière entre la République d'Irlande et l'Irlande du Nord, nous en restons au point de vue que nous avons exprimé à de nombreuses reprises: l'Irlande d'abord", a-t-il ajouté.

Londres traitera les Européens comme les autres immigrés après le Brexit (May)