Vendredi, 14 Décembre 2018
Dernières nouvelles
Principale » L'Alena signé, les producteurs laitiers du Canada inquiets

L'Alena signé, les producteurs laitiers du Canada inquiets

04 Octobre 2018

États-Unis et Canada semblent au bord de la crise diplomatique et commerciale, après la décision de Donald Trump de retirer sa signature au communiqué commun négocié pendant deux jours au G7, au Québec. En échange d'un meilleur accès au marché laitier canadien, Washington a accepté de maintenir tel quel le mécanisme de règlement des différends auquel les Canadiens tenaient beaucoup.

Quelques heures après avoir annoncé un nouvel accord commercial avec Washington, Justin Trudeau va s'employer à répondre aux premières critiques et à tenter de convaincre producteurs de lait et électeurs québécois, appelés aux urnes lundi, qu'il a décroché un "bon accord pour le Canada".

En revanche, les lourds droits de douane imposés à l'acier et à l'aluminium canadiens -parmi d'autres- par un président Trump soucieux de protéger la sidérurgie américaine restent en place pour le moment, malgré la colère d'Ottawa.

Le gouvernement fédéral "va payer les producteurs laitiers canadiens pour toutes les pertes liées", a affirmé ce haut responsable canadien.

Leurs équipes menaient un marathon de négociations depuis début septembre, après avoir entamé les discussions sur une refonte de l'Aléna, imposée par le président américain, il y a plus d'un an.

Le système des règles d'origines en matière de production automobile évolue peu.

Le PSG en maillot noir face à l'Etoile Rouge
En Ligue des champions en revanche, le club de la capitale version Tuchel n'a pas encore montré son meilleur visage. Plutôt sceptique sur son entraîneur de la saison dernière, Unai Emery, Neymar semble jusque-là plus épanoui...

Les Etats-Unis et le Canada ont conclu dimanche un accord à l'arraché visant à sauver l'Aléna en tant que zone de libre-échange tripartite avec le Mexique, espace qui était sur le point de disparaître après près de 25 ans d'existence. 2,6 millions de véhicules assemblés au Canada sont exemptés de douanes américaines. À la sortie, Justin Trudeau a simplement commenté: "C'est une bonne journée pour le Canada", expliquant qu'il parlerait lundi à la presse.

Mexico a rapidement salué l'accord trouvé entre Ottawa et Washington: "Nous célébrons l'accord trilatéral".

"Nous sommes impatients de resserrer encore davantage les liens économiques étroits qui nous unissent lorsque ce nouvel accord sera mis en œuvre", ont déclaré les gouvernements canadien et américain.

Son homologue mexicain, le président sortant Enrique Peña Nieto a évoqué un accord "gagnant-gagnant-gagnant" et le Premier ministre canadien Justin Trudeau, qui joue gros politiquement, a passé une heure à défendre ce texte "totalement bénéfique" pour les Canadiens. Une fois les récents accords commerciaux [1] en vigueur, les importations prendront environ 18 % du marché canadien. Le texte de l'accord a été soumis au Congrès américain ce dimanche soir, dès sa conclusion.

De son côté, Tesla grimpe de 15,07% après l'accord conclu entre son PDG Elon Musk et la Securities and Exchange Commission (SEC) qui prévoit que le patron emblématique du groupe quitte son poste de président mais conserve ses fonctions de directeur général.

L'Alena signé, les producteurs laitiers du Canada inquiets