Samedi, 20 Octobre 2018
Dernières nouvelles
Principale » 13-Novembre: prison ferme requise contre Alexandra D., fausse victime des attentats

13-Novembre: prison ferme requise contre Alexandra D., fausse victime des attentats

04 Octobre 2018

Après la fusillade au bar Le Carillon, à Paris, le 13 novembre 2015, Alexandra Damien a indiqué à une association rassemblant les victimes et leurs proches de l'attentat avoir été l'une des victimes de la tuerie.

"Je viens demander pardon".

"Une menteuse invétérée", c'est avec ces mots que la procureure de la République a décrit Alexandra Damien, la fausse victime des attentats du 13 novembre, qui était jugée ce mardi 2 notamment pour avoir escroqué le Fonds de garantie des victimes de terrorisme et autres infractions pénales (FGTI) à hauteur de 20.000 euros.

"C'est la plus grande erreur et dérive de ma vie ", a constaté la jeune Parisienne, qui a perdu son emploi en raison de cette affaire et s'enfonçait dans son mensonge depuis de longs mois. Au bord des larmes, cette "cliente régulière du Carillon" a expliqué qu'elle avait prévu de s'y rendre le soir du 13 novembre, avant de changer de plans "à 20 minutes près". Dans l'attentat, elle a "perdu des connaissances" puis souffert d'une écrasante "culpabilité", a-t-elle assuré - "est-ce que j'aurais pu les sauver?". Le jugement a été mis en délibéré au 16 octobre.

De nombreuses incohérences dans son récit, parmi lesquelles des déclarations contradictoires dans les médias, avaient conduit à l'ouverture d'une enquête.

Elton John fulgurant dans le teaser du biopic "Rocketman"
Fêtes démentes, alcool à gogo et hospitalisation sont au programme de ce biopic qui devrait révéler l'envers du décor de la vie de rock star.

"Je suis rentrée dans une machine".

Ne s'agirait-il pas davantage "d'une forme de cupidité basique "? l'a interrogée la présidente.

Très investie dans l'association de victimes Life for Paris, Alexandra D. avait rencontré plusieurs fois des officiels lors des cérémonies, où elle était identifiable avec sa couronne fleurie.

Tout en reconnaissant qu'Alexandra D.

Selon elle, son psychiatre se doutait avant ses aveux qu'elle ne disait pas la vérité. Une quinzaine de personnes ont déjà été condamnées pour tentative d'escroquerie ou escroqueries liées aux attentats de 2015.

13-Novembre: prison ferme requise contre Alexandra D., fausse victime des attentats