Mercredi, 24 Octobre 2018
Dernières nouvelles
Principale » Quand Alexandre Benalla dégaine son arme pour un selfie... en plein restaurant

Quand Alexandre Benalla dégaine son arme pour un selfie... en plein restaurant

25 Septembre 2018

Alexandre Benalla accepte et glisse à la jeune femme qu'une "surprise" l'attend sur le cliché. Une photo, révélée par Mediapart, qui aurait été prise la nuit du 28 avril 2017, présente l'ex-chargé de mission arme à la main.

Bien qu'Alexandre Benalla ait à maintes reprises affirmé n'avoir "jamais" porté d'armes au-delà du QG d'En Marche!, les clichés rendus publics par Mediapart démontrent le contraire. Une période où il n'avait pas encore d'autorisation de port d'arme en dehors du QG d'En Marche.

À cette époque, le candidat Macron venait de lancer sa campagne électorale de l'entre-deux-tours à Châtellerault. Sur la photo, on peut voir l'ex-collaborateur de l'Élysée brandir une arme de type Glock. Mediapart a publié, lundi 24 septembre, un seflie de l'ancien collaborateur d'Emmanuel Macron exhibant un pistolet dans un restaurant. Et non celle du président de la République. Et d'ajouter, avant d'évoquer une "fake news" et un "photomontage": "je ne me suis jamais fait prendre en photo avec une quelconque arme pendant la campagne". Le journal n'hésite même pas à donner les coordonnées GPS précises: 46.582936,0.339956, ce qui correspond à l'adresse du restaurant où la soirée s'est tenue (14 rue Édouard-Grimaux, Poitiers).

La cote de popularité de Macron continue de reculer
Preuve que la relation entre les Français et l'exécutif est compliquée: Édouard Philippe, qui était jusque-là plutôt épargné, suit la même pente et perd 6 points à 34%.

En outre, la rédaction constate que la représentation ELA (Error Level Analysis) de l'image est uniforme, ce qui laisse conclure que la photo n'a pas été truquée.

Lors de son audition face au Sénat, l'ancien chargé de mission d'Emmanuel Macron avait assuré qu'il avait fait une demande de port d'arme à titre "personnel" pour assurer sa "sécurité".

Interrogé lundi soir par l'AFP, son avocat Me Laurent-Franck Liénard a minimisé les révélations de Mediapart. Parmi eux, Alexandre Benalla, qui s'installe à une table à proximité en compagnie des autres membres du service d'ordre (SO). Il l'obtiendra finalement par arrêté préfectoral le 13 octobre 2017.

Quand Alexandre Benalla dégaine son arme pour un selfie... en plein restaurant