Jeudi, 13 Décembre 2018
Dernières nouvelles
Principale » Si l'accusatrice de Kavanaugh ne témoigne pas, ce serait "regrettable" (Trump) — USA

Si l'accusatrice de Kavanaugh ne témoigne pas, ce serait "regrettable" (Trump) — USA

22 Septembre 2018

Christine Blasey Ford, universitaire de 51 ans, qui affirme avoir été agressée sexuellement par ce dernier lorsqu'elle était au lycée, a demandé une enquête préalable de la police fédérale avant d'être auditionnée par le Congrès.

Donald Trump, lui même accusé d'attouchements et d'agressions sexuelles, soutient son candidat à la Cour suprême: "Je me sens vraiment mal pour lui, sa femme, et ses deux merveilleuses filles", a-t-il déclaré mardi, estimant que Brett Kavanaugh "ne mérite pas ça".

Or, le juge Kavanaugh, un conservateur proche des républicains, est censé remplacer un juge plus modéré. Après avoir présenté le premier touriste qui fera le tour de la Lune grâce à lui, le milliardaire se retrouve dans le viseur de la justice américaine à cause de son constructeur de voitures électriques Tesla.

Par "devoir civique", la chercheuse en psychologie qui souhaitait au départ rester anonyme avait fait savoir lundi, par le biais de son avocate, qu'elle se tenait prête à témoigner au Sénat qui, aux Etats-Unis, a le dernier mot sur les nominations à la Cour suprême. Il nie avec force toute agression sexuelle et a été lui aussi invité à s'exprimer devant les sénateurs, lundi.

Dénonçant des accusations "complètement fausses", il a assuré n'avoir "jamais rien fait de tel" que ce soit à son accusatrice ou à qui que ce soit d'autre.

Ils redoutent que son arrivée à la Cour suprême, dont quatre des huit juges actuels sont déjà de sensibilité conservatrice, fasse pencher l'institution encore plus vers la droite, avec de possibles conséquences sur le droit à l'avortement notamment. Après ce témoignage public, "il revient au FBI de mener une enquête".

Depuis trois jours, cette affaire fait les gros titres aux États-Unis.

Donald Trump s'est lui dit confiant dans la confirmation de Brett Kavanaugh, dont "la réputation n'a pas la moindre tache", à la Cour suprême.

Les Etats-Unis étudient l'ouverture d'une base militaire permanente en Pologne — Trump
Duda a indiqué avoir suggéré lors de son entretien avec son hôte qu'une base américaine permanente s'installe en Pologne. Varsovie se dit aujourd'hui prêt à débourser encore plus et à offrir d'autres incitations à Washington.

"Je suis certain que cela va bien se passer", a déclaré M. Trump, au moment où le feu vert du Sénat, qui semblait acquis, pourrait être remis en question par ce développement de dernière minute.

La Maison Blanche et les républicains veulent faire des élections de mi-mandat du 6 novembre un plébiscite pour Donald Trump, tandis que les démocrates espèrent obtenir la majorité à la Chambre des représentants. Une poignée de sénateurs des deux bords n'ont pas encore annoncé le sens de leur vote mais le ferme soutien de ses partisans républicains n'apparaissait pas entamé vendredi.

" Ils inventent plein de trucs et ils font de l'obstruction", a-t-il asséné.

En écho, dès que les accusations de Mme Blasey Ford ont commencé à faire surface, 65 femmes qui connaissent Brett Kavanaugh depuis 35 ans ont publié une lettre pour assurer qu'il "traite les femmes avec respect". Depuis qu'elle est sortie de l'anonymat pour accuser le juge, Mme Bradley Ford a reçu "des menaces de mort (.) et sa famille et elle ont dû quitter leur domicile", rappelle l'avocate dans un e-mail adressé à la commission sénatoriale.

Une campagne de collecte de fonds organisée par la plateforme GoFundMe pour aider Christine Blasey Ford a par ailleurs permis de lever plus de 135 000 $ en moins de 24 heures, pour un objectif de 175 000 $.

Et les fonds ont commencé à couler: le lobby conservateur Judicial Crisis Network a déboursé 1,5 million de dollars pour une vidéo mettant en scène une amie de lycée du magistrat, qui le décrit comme un homme d'une "parfaite intégrité", "dévoué à son travail et à sa famille". "Son compte e-mail a été piraté", ont-ils affirmé dans un courrier envoyé mardi au sénateur républicain Chuck Grassley, chef de la commission judiciaire du Sénat.

Les démocrates ont immédiatement réagi, exigeant le report du vote au Sénat sur sa confirmation.

Si l'accusatrice de Kavanaugh ne témoigne pas, ce serait