Lundi, 10 Décembre 2018
Dernières nouvelles
Principale » Emmanuel Macron exclut une réforme de la fiscalité sur les successions

Emmanuel Macron exclut une réforme de la fiscalité sur les successions

20 Septembre 2018

C'est lors d'une réunion avec son équipe, ce lundi que le président a fait savoir qu'aucune mesure ne sera prise concernant les droits de succession, contredisant ainsi les dires de Christophe Castaner. "On a demandé des efforts aux retraités, mais maintenant, arrêtez de les emmerder ". En privé, Emmanuel Macron n'a pas mâché pas ses mots contre cette idée, rapporte la chaîne d'info. Confirmation officielle, ce lundi, de l'Elysée: "Le président de la République exclut toute modification des droits de succession sous sa présidence". Les droits de succession, "on n'y touchera pas tant que je suis là".

"Ces propos veulent mettre fin aux interrogations soulevées par les propos de M. Castaner, délégué général de La République en marche (LREM), qui a déclaré vendredi vouloir " une réflexion sans tabou " sur la fiscalité des successions afin de lutter contre la " progression des inégalités de naissance ".

Cristiano Ronaldo voit rouge — Ligue des champions
Et Dani Parejo a raté un penalty en faveur de Valence dans le temps additionnel (90e+6). A la 29e minute, le quintuple Ballon d'Or s'est accroché avec Murillo dans la surface.

Le secrétaire d'Etat, proche d'Emmanuel Macron, avait énoncé plusieurs pistes de réformes, tout en précisant qu'il ne s'agissait "que de propositions" faites à l'exécutif, "pas d'annonces" officielles. "L'outil privilégié pour les corriger, l'impôt sur les successions, est complexe, mal accepté, et n'a pas vraiment suivi l'évolution de la société et les nouvelles formes familiales", déclarait-il alors. "Cela avait été abordé pendant la campagne" mais finalement pas traité, souligne cette même source.

"On ouvre une chantier", a-t-il poursuivi. Cet impôt comprend des barèmes progressifs selon la somme héritée, avec des tranches allant jusqu'à 60% en cas de lien de parenté éloignée. Après la hausse de 1,7% de la Contribution Sociale Généralisée (CSG) et une limitation de la revalorisation des retraites à 0,3% en 2019 et 2020, d'après Le Point, les retraités font à n'en pas douter partie des mécontents.

Emmanuel Macron exclut une réforme de la fiscalité sur les successions