Dimanche, 21 Octobre 2018
Dernières nouvelles
Principale » Assad présente ses condoléances à Poutine pour l'avion abattu en Syrie

Assad présente ses condoléances à Poutine pour l'avion abattu en Syrie

20 Septembre 2018

L'Iliouchine a été abattu dans la nuit de lundi à mardi, visiblement par erreur, à une trentaine de kilomètres des côtes syriennes par la défense antiaérienne syrienne, alors qu'il retournait vers la base aérienne d'Hmeimim. L'armée israélienne a exprimé sa "tristesse", mais rejette la faute sur le régime et ses alliés. Le général Amikam Norkin doit présenter "le rapport de situation de cette soirée [.] concernant tous ses aspects", a-t-elle indiqué dans un communiqué. L'Illiouchine-20, qui a disparu des radars lundi soir au-dessus de la Méditerranée, a été visé par des missiles pendant une mission de reconnaissance, selon le Kremlin.

Le président Bachar el-Assad a fustigé mercredi la responsabilité d'Israël pour l'avion russe abattu par la défense anti-aérienne de l'armée syrienne, activée pour intercepter des missiles de l'Etat hébreu.

"Cet incident malheureux est le résultat de l'arrogance et de la dépravation israélienne", a-t-il accusé, dans une lettre de condoléances envoyée à son homologue russe.

Ronaldo sort en larme après son expulsion contre Valence en LDC — Vidéo
Rouge direct pour Ronaldo! "Se retrouver à 10 contre 11 en Ligue des champions pour un incident comme celui-ci est très décevant". Le Portugais a percuté Murillo et est allé dire sa façon de penser au défenseur de Valence, en posant sa main sur lui.

"Cette fois, cela ressemble à un enchaînement de circonstances tragiques et accidentelles", a déclaré le Président russe Vladimir Poutine. "Nous sommes convaincus que de tels évènements tragiques ne vous empêcheront pas, ni vous ni nous, de poursuivre la lutte contre le terrorisme", poursuit le message publié par l'agence officielle syrienne Sana. Ces derniers mois, Israël a multiplié les frappes en Syrie contre le régime ou son allié iranien, l'Etat hébreu martelant qu'il ne permettrait pas à l'Iran de se servir de la Syrie comme tête de pont contre lui.

"L'Iran c'est un prétexte, le Hezbollah c'est un prétexte, la vraie cible c'est la Syrie", a-t-il poursuivi, estimant Israël surtout hostile à "l'émergence d'une armée syrienne, d'une véritable force militaire syrienne".

Assad présente ses condoléances à Poutine pour l'avion abattu en Syrie