Lundi, 10 Décembre 2018
Dernières nouvelles
Principale » Un adolescent tué et deux blessés lors d'une fusillade — Saint-Denis

Un adolescent tué et deux blessés lors d'une fusillade — Saint-Denis

19 Septembre 2018

Ce matin, les habitants de la cité Romain-Rolland étaient encore sous le choc. L'adolescent n'a pu être ranimé malgré les soins prodigués par les pompiers.

Sur les lieux du crime, les enquêteurs ont retrouvé trois voitures criblées de balles de calibre 7,62 qui correspond à celui du fusil d'assaut Kalachnikov. L'autre personne blessée reste introuvable.

L'un des deux blessés, atteint d'une balle au genou, a été déposé à l'hôpital Bichat (XVIIIe arrondissement de Paris) pour être soigné.

La fusillade a eu lieu peu après 20h, au cœur de la cité Romain Rolland, sur l'avenue du même nom. D'après les premiers éléments de l'enquête, une quinzaine d'individus, provenant de la cité voisine Joliot-Curie, ont débarqué "armés de barres de fer et visiblement pressés d'en découdre", a indiqué à franceinfo une source proche de l'enquête. Ce mardi matin, le maire de la ville Laurent Russier a décidé de se rendre sur place pour être aux côtés des habitants mais également dénoncer l'insécurité dans ces quartiers. "Nous ne pouvons nous résoudre à ces drames (.) L'action de la police et de la justice doit d'urgence être renforcée". Un autre jeune du même âge a été blessé, mais son pronostic vital n'est pas engagé.

Stéphane Peu accuse l'Etat de "regarder ailleurs".

Nicolas Deslauriers n'est pas sorti de l'hôpital
Le Tricolore avait admis après la rencontre que le joueur d'avant avait été admis à l'Hôpital général de Montréal par mesure préventive.

"On en est à une soixantaine de fusillades depuis le début de l'année en Seine-Saint-Denis".

Ce drame intervient alors que le ministre de l'Intérieur, Gérard Collomb, inaugurait mardi les "quartiers de reconquête républicaine" (QRR), mesure-phare de sa police de sécurité du quotidien, qui dotera trente quartiers d'effectifs et de moyens de police supplémentaires. "Quelles que soient leurs raisons ou leurs circonstances, de tels actes sont atroces et inadmissibles".

"On ne devrait pas mourir à 16 ans, ni mettre en danger sa vie et celle des autres", a réagi le maire PCF de la ville Laurent Russier.

"Comment un groupe d'adolescents peut avoir entre les mains une arme létale? Comment des millions de tonnes de marchandises illégales franchissent aujourd'hui nos frontières pour arriver dans nos quartiers?", a-t-il poursuivi, en référence notamment à deux agressions de lycéens de Paul-Eluard la semaine dernière par des jeunes extérieurs à l'établissement.

Un adolescent tué et deux blessés lors d'une fusillade — Saint-Denis